Montréal déneigé aux deux tiers

La Ville de Montréal espère toujours avoir bouclé... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

La Ville de Montréal espère toujours avoir bouclé cette première opération déneigement d'envergure d'ici à dimanche, à temps pour la rentrée des Fêtes.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partager

Le froid de canard n'a pas empêché les opérations de déneigement d'avancer rondement: la Ville de Montréal a annoncé avec fierté ce matin que les deux tiers de son territoire sont déneigés.

Le portrait reste toutefois bien différent d'un arrondissement à l'autre, et même parfois dans le même arrondissement, où bon nombre de résidants constatent que les rues secondaires sont nettement moins accessibles que les grandes artères.

Tandis que L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève, Ville-Marie, Lachine et Outremont peuvent s'enorgueillir d'avoir enlevé plus de 80% de la neige, d'autres semblent peiner à effacer les effets de la tempête record d'il y a une semaine. Pierrefonds-Roxboro, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et Ahuntsic-Cartierville sont les trois arrondissements en queue de peloton.

«Nous, on travaille de concert avec les arrondissements, ils doivent dégager les artères principales, a expliqué Jacques-Alain Lavallée, porte-parole, lors de son traditionnel point de presse matinal. Pour ce qui est des rues secondaires, c'est l'arrondissement qui prend ces décisions.»

Fondants et frasil

Les températures sibériennes «assez spectaculaires» des deux derniers jours ne causent pas de problème particulier, que ce soit pour les bris d'équipements ou de conditions de travail des cols bleus, précise M. Lavallée. «Le froid nous oblige à nous assurer que des fondants et abrasifs sont sur des trottoirs et la chaussée puisque ça rend la chaussée beaucoup plus glissante. Hier, on avait 60 appareils sur les trottoirs et la chaussée.»

Des opérateurs de la Ville ont cependant signalé dans les médias mercredi que les dépôts de neige étaient moins efficaces par temps très froid. L'eau utilisée pour faire fondre la neige a tendance à s'agglutiner, formant du frasil qui empêche son écoulement. «Cependant, on a 28 dépôts, il y a d'autres endroits s'il y a un problème.»

M. Lavallée reconnaît que la collaboration des citoyens a été «exceptionnelle» depuis une semaine, alors qu'on a fait 1700 remorquages. «C'est beaucoup moins que les autres années, note le porte-parole. Quand on est obligé de remorquer une voiture, ça arrête complètement le convoi pendant 10 minutes. L'année dernière, on a fait 30 000 remorquages. On a fait beaucoup d'efforts pour sensibiliser la population.»

Des rues nettes lundi

La Ville espère toujours avoir bouclé cette première opération déneigement d'envergure d'ici à dimanche, à temps pour la rentrée des Fêtes.

«On continue nos opérations, nos 3000 employés sont à pied d'oeuvre, avec 2200 appareils dans les rues et sur les trottoirs, indique M. Lavallée. On a 10 000 km de trottoirs et de chaussée, ce qui représente la distance Québec-Montréal 18 fois aller-retour. Notre objectif est toujours de terminer ce déneigement d'ici à dimanche pour que les Montréalais qui reviendront de leur congé des Fêtes lundi puissent avoir des rues et des trottoirs accessibles.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer