Une ambiance de fête régnait au Vieux-Port de Montréal

Partager

Sur le même thème

Lundi, le Vieux-Port de Montréal était le lieu de prédilection de nombreux touristes et familles, qui y ont passé la journée. La majorité d'entre eux comptaient bien y rester la nuit, en vue du grand bal du soir. La Presse est allée les rencontrer.

C'est unanime: les touristes sont tombés sous le charme du Vieux-Port de Montréal. Ambiance «féérique», décor «sublime et de rêve»: la soirée s'annonçait mémorable et la place Jacques-Cartier risquait d'être bondée de monde.

Si les 45 cm de neige qui recouvrent le sol de la métropole semblent déranger plusieurs Montréalais, les voyageurs ne s'en lassent pas une seconde. «C'est mon premier Noël blanc et je trouve ça très beau, a mentionné Julie Manon. Comme on n'a pas ça en France, mais pas du tout, il faut que j'en profite!»

La Société du Vieux-Port de Montréal organisait un grand bal au centre de la place Jacques-Cartier dès 22 h. À minuit, un feu d'artifice éclatait dans le ciel. L'activité extérieure était gratuite et la population était invitée à danser jusqu'à 2 h du matin. «Tout est prêt pour la soirée, a indiqué Marie-Ève Prince de la Société du Vieux-Port de Montréal. Ça risque d'être un bien bel évènement.»

Vers 16 h, plusieurs personnes avaient sorti leurs chaises pliantes pour être aux premières loges de la scène principale, où des performances étaient livrées toute la soirée. À notre passage, des ouvriers apportaient les derniers détails. «On travaille fort depuis ce matin, on n'arrête pas. Mais au moins, on sait que le résultat va être beau», a commenté un employé, qui a préféré garder l'anonymat.

Plus loin, sur la grande promenade, des airs de chansons folkloriques résonnaient déjà. Une affiche où l'on pouvait lire «Le Grand Décompte» accueillait les touristes.

«Nous sommes venus prendre le café tout à l'heure et on est là depuis, a dit le Russe Rojnack Theri, accompagné de sa fiancée. C'est féérique, je pense qu'on va rester ici pour fêter le Nouvel An et ce n'était pas ça qui était prévu à la base!»

Sur la rue St-Paul, tous les lampadaires étaient décorés de guirlandes lumineuses «et avec les petits commerces, on se croirait dans un film américain», s'est exclamée Astrid Monroe, originaire de l'Australie. «C'est exactement pour cette raison que mon mari et moi-même avons amené nos enfants en vacances ici», a-t-elle ajouté.

Si l'heure était à la détente pour tous ces visiteurs, Jeff Hall, le propriétaire de La Cabane à Sucre, située juste en face de l'hôtel de ville, a probablement connu sa plus grosse journée de l'année. Des centaines de personnes sont venues savourer la tire d'érable sur la neige. «Ça n'arrête pas, a-t-il partagé, le sourire aux lèvres. Je pense surtout que les étrangers sont impressionnés par cette technique et ce soir ne sera pas différent!»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • La Grande Allée s'éclate

    La capitale

    La Grande Allée s'éclate

    Sur la Grande Allée, 2012 s'est terminée avec le volume «dans le piton». Si, avant l'arrivée de D.J. Boy George, l'ambiance était déjà bien... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer