Ottawa dissout la Société du Vieux-Port de Montréal

La ministre des Travaux publics Rona Ambrose a... (PHOTO ADRIAN WYLD, THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

La ministre des Travaux publics Rona Ambrose a annoncé jeudi que la Société du Vieux-Port sera fusionnée à la Société immobilière du Canada.

PHOTO ADRIAN WYLD, THE CANADIAN PRESS

Partager

Fannie Olivier
La Presse Canadienne
Ottawa

Le gouvernement conservateur dissout la Société du Vieux-Port de Montréal, dont la gestion douteuse a fait les manchettes par le passé - une décision loin de faire l'unanimité dans l'opposition.

La ministre des Travaux publics Rona Ambrose a annoncé jeudi aux Communes que la Société du Vieux-Port sera fusionnée à la Société immobilière du Canada, deux entités dont les mandats sont pourtant bien éloignés.

«Il s'agit d'amener de la bonne gouvernance et de la bonne gestion», a spécifié la ministre. Il est impératif à ses yeux que les contribuables canadiens aient confiance en la façon dont les sociétés d'États dépensent leur argent.

Une source gouvernementale avait indiqué plus tôt qu'il était devenu évident qu'un «changement structurel majeur» était nécessaire pour régler les problèmes systémiques de la société de la Couronne.

En juin dernier, un comité parlementaire s'était penché sur les dépenses de 10 000 $ que sa présidente Claude Benoît s'était fait rembourser pour un voyage en Océanie. Mme Benoît avait soutenu avoir travaillé 12 jours durant des vacances de 29 jours en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais le rapport qu'elle avait produit s'était surtout démarqué par la légèreté de son contenu.

Le comité avait jugé ses dépenses inacceptables et le vérificateur général du Canada avait par ailleurs été mandaté pour se pencher sur le dossier.

Le rapport du vérificateur devait être déposé au printemps. Pourquoi ne pas alors attendre ce moment-là pour procéder à la fusion?

«En fait, cette décision était en développement depuis plus d'un an», a soutenu Mme Ambrose, avant même que surgissent les premières révélations dans les médias.

Inquiétudes

Le député libéral et possible candidat à la mairie de Montréal, Denis Coderre, craint que le gouvernement de Stephen Harper ait pour objectif de vendre des parcelles des 40 hectares du Vieux-Port bordant le fleuve Saint-Laurent avec une telle décision. La Société immobilière du Canada a justement pour mandat de gérer et de vendre des biens immobiliers appartenant au fédéral, a-t-il rappelé.

«Je suis en maudit, parce que ce n'est pas vrai qu'on va laisser la berge à d'éventuels bâtisseurs de condo. Ça appartient à tout le monde. Il y a 6 millions de touristes qui passent par là. C'est un joyau», s'est insurgé le député de Bourassa.

La ministre Ambrose a quant à elle répliqué qu'il «n'y avait pas de plan de vendre des terrains», seulement celui de restaurer la gestion et la gouvernance du Vieux-Port.

Selon M. Coderre, l'ensemble des terrains du Vieux-Port devrait plutôt être cédé à la Ville de Montréal, une sorte de cadeau que le fédéral devrait offrir à la métropole québécoise pour son 375e anniversaire. Le chef bloquiste Daniel Paillé préférerait quant à lui que ce soit le gouvernement du Québec qui en ait la responsabilité.

Au Nouveau Parti démocratique (NPD), on estime que la décision de fusionner les deux entités est trop radicale compte tenu de la situation.

«Dissoudre une société de la Couronne parce qu'une poignée de gens sont coupables de mauvaise gestion, c'est l'équivalent de dissoudre l'ACDI parce que Bev Oda a des goûts de luxe», a illustré la députée Ève Péclet, en référence aux dépenses extravagantes de l'ancienne ministre.

Le personnel de la Société du Vieux-Port devrait être transféré sous la responsabilité de la Société immobilière du Canada et il serait étonnant que Mme Benoît ne perde pas son poste dans le processus. Quant à son conseil d'administration, Mme Ambrose a indiqué qu'il allait être aboli et pris en charge par celui-là Société immobilière.

Jointe par téléphone peu avant l'intervention en Chambre de Mme Ambrose, la personne responsable des communications de la Société du Vieux-Port avait affirmé que la corporation n'avait pas été informée du contenu de l'annonce de la ministre.

Une autre société d'État, le Parc Downsview Park à Toronto, sera également fusionnée avec la Société immobilière.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer