Union Montréal demande la moitié des sièges du comité exécutif

Richard Deschamps... (Photo: David Boily, La Presse)

Agrandir

Richard Deschamps

Photo: David Boily, La Presse

Partager

Fort de son statut de principal parti au conseil municipal, le parti de l'ex-maire Tremblay, Union Montréal, exige d'avoir 5 des 10 sièges du comité exécutif.

Mené par le candidat battu à la mairie intérimaire, Richard Deschamps, le parti exige le poste névralgique de président de ce comité, par lequel transitent tous les contrats importants.

Dans une lettre qu'il a fait parvenir au nouveau maire, Michael Applebaum, il énumère par ailleurs une série d'exigences. Il veut entre autres choses la présidence de quatre commissions permanentes, quatre postes de vice-président et trois sièges au conseil d'administration de la Société de transport de Montréal.

Il demande en outre que tout les employés de soutien, notamment les attachés de presse et les conseillers associés à l'administration du temps de Gérald Tremblay, conservent leur poste.

M. Applebaum n'a pas encore fait connaître sa réponse. Il compte dévoiler la composition de son comité exécutif jeudi. Vendredi, il avait tendu la main à son rival, Richard Deschamps, battu par la mince marge de deux voix à la mairie, en lui offrant un siège au comité exécutif.

«Nous aimerions rappeler que nous sommes la formation la plus importante, avec 23 élus de ville et 27 conseillers d'arrondissement, a expliqué en point de presse M. Deschamps. C'est une position d'équipe, basée sur le pourcentage de votes obtenus en 2009 et le nombre d'élus.»

Si M. Applebaum accepte les conditions d'Union Montréal, il sera pratiquement impossible de laisser une place aux conseillers indépendants, comme il le souhaitait. Les deux partis de l'opposition, Vision Montréal et Projet Montréal, ont reçu l'assurance qu'ils disposeraient respectivement de trois et deux sièges au comité exécutif. La répartition proposée par Union Montréal laisse aux partis de l'opposition «la place qui leur revient», estime M. Deschamps.

Il estime que cette liste est fidèle à l'«esprit de véritable cohabitation» à laquelle il affirme adhérer.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer