L'opposition fait son entrée au comité exécutif

La chef de l'opposition à Montréal, Louise Harel.... (PHOTO OLIVIER JEAN, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

La chef de l'opposition à Montréal, Louise Harel.

PHOTO OLIVIER JEAN, COLLABORATION SPÉCIALE

Partager

Une coalition de tous les partis présents à l'hôtel de ville dirigera le comité exécutif de Montréal. Après avoir joué un rôle prépondérant pour permettre à Michael Applebaum de prendre la mairie de Montréal, l'opposition et les indépendants feront leur entrée dans les hautes sphères décisionnelles de la Ville.

Le nouveau maire de Montréal, Michael Applebaum, a indiqué hier qu'il dévoilerait jeudi la composition de son comité exécutif, équivalent municipal du Conseil des ministres. Il a d'ores et déjà précisé qu'il en confierait la présidence à un élu indépendant.

Ce rôle s'annonce difficile puisqu'il faudra maintenir l'unité d'une administration de coalition en pleine année électorale, période propice aux déchirements. Un nom revenait fréquemment hier pour ce poste: Marvin Rotrand. Leader d'Union Montréal jusqu'à sa démission cette semaine, ce vétéran du conseil municipal était justement responsable d'assurer l'unité du caucus du parti sous Gérald Tremblay.

La moitié des sièges aux deux partis d'opposition

Les deux partis de l'opposition devraient hériter de la moitié des 10 sièges du comité exécutif de coalition. Vision Montréal en occuperait trois tandis que Projet Montréal a été assuré qu'il en aurait deux.

«Le comité exécutif va être composé en majorité de ceux pour qui les Montréalais ont voté», s'est réjouie la chef de l'opposition, Louise Harel. Même si les deux partis de l'opposition avaient obtenu 60% des votes en 2009, ils n'étaient pas représentés au sein de l'administration Tremblay.

Louise Harel s'est également réjouie que le comité exécutif doive dorénavant siéger en public, comme à Toronto. «C'est un début pour restaurer la confiance des Montréalais à l'égard de l'hôtel de ville.»

Projet Montréal s'est pour sa part engagé à faire fonctionner cette administration de coalition. «J'assure M. Applebaum de la totale collaboration de Projet Montréal dans cette administration de coalition», a déclaré Richard Bergeron.

Les quatre autres sièges du comité exécutif seront partagés entre les indépendants et Union Montréal. Michael Applebaum a indiqué vouloir offrir un siège à son adversaire dans la course à la mairie, Richard Deschamps. Ce dernier semblait toutefois encore amer de sa défaite. «On a toujours eu une relation respectueuse, M. Applebaum et moi. Mais je n'ai pas vu le même Applebaum au cours des huit derniers jours. Moi, je suis resté le même, droit et dans la vérité», a dit Richard Deschamps.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer