Intérim: Marvin Rotrand appuie Michael Applebaum

Marvin Rotrand... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Marvin Rotrand

Photo archives La Presse

Partager

Quatre nouvelles démissions, dont celle du leader Marvin Rotrand, sont venues frapper l'ancien parti de Gérald Tremblay jeudi matin. Coup encore plus dur, Marvin Rotrand annonce qu'il appuiera la candidature de Michael Applebaum au poste de maire de Montréal.

Christian G. Dubois... (Photo archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Christian G. Dubois

Photo archives La Presse

Marvin Rotrand affirme que l'approche «plus collégiale, moins conflictuelle» de M. Applebaum a fait pencher la balance. «J'ai pris cette décision après avoir évalué ce qui selon moi est le mieux pour le conseil municipal, en tant qu'institution», affirme-t-il par voie de communiqué. «Michael Applebaum s'est engagé à travailler avec moi pour mettre en place les réunions publiques du comité exécutif, le transfert de certains pouvoirs du comité exécutif aux commissions du conseil, et étudier une série de réformes démocratiques alors qu'un effort sera fait trouver des terrains communs entre les trois partis et les conseillers indépendants dans un conseil désormais minoritaire», ajoute-t-il.

«Respecter sa parole»

En point de presse, quelques minutes après avoir déposé son bulletin de candidature, à 13h30, Richard Deschamps a qualifié ces départs de «normaux dans les circonstances». «Je savais que ça arriverait dès le début de la semaine. Je sais qu'il y a beaucoup de stress et de questionnement chez les élus. Moi, je pense aux Montréalais et je suis confiant d'offrir ce en quoi je crois.»

Ginette Marotte... (Photo archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Ginette Marotte

Photo archives La Presse

Croit-il encore en ses chances de gagner demain, lui qui a été désigné successeur de Gérald Tremblay par son caucus il y a moins d'une semaine? «Je pense toujours que je vais gagner quand je fais quelque chose. J'espère que les autres élus vont voter de façon responsable.»

Il en a profité pour lancer quelques flèches à ses ex-collègues Rotrand et Applebaum, qui s'étaient ralliés à sa candidature jeudi dernier. «L'intégrité, c'est de respecter sa propre parole. C'est beau de faire des accords pour des décisions à courte vue. Moi, je travaille à moyen et long terme.»

Ironiquement, les quatre départs ont été rendus publics alors que les fidèles de Richard Deschamps, le successeur désigné par Union Montréal à la mairie, tentaient de donner une image d'unité à l'hôtel de ville de Montréal. Les questions des journalistes ont plutôt tourné autour des nouvelles démissions, qui s'ajoutent aux six de mercredi.

Un départ qui fait mal

Marvin Rotrand, en politique municipale depuis 1982, Ginette Marotte, de l'arrondissement de Verdun, Christian G. Dubois, de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, et Daniel Bélanger, de l'arrondissement du Sud-Ouest, ont décidé de voter pour Michael Applebaum au scrutin secret qui désignera le maire par intérim demain.

Daniel Bélanger... (Photo archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Daniel Bélanger

Photo archives La Presse

Des quatre, «c'est le départ de Marvin Rotrand qui fait le plus mal», a reconnu Claude Trudel, responsable de la sécurité publique au comité exécutif et maire de Verdun. «Je peux le comprendre. Il était dans une position quasi impossible, et il avait une bonne relation personnelle avec M. Applebaum.» Mercredi, M. Rotrand a vu trois de ses collègues de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce quitter Union Montréal.

Avec ces nouveaux appuis, Michael Applebaum, qui a claqué avec fracas la porte du comité exécutif vendredi dernier, est assuré de neuf voix au scrutin de demain. S'il arrive à convaincre les 26 élus de l'opposition de se joindre à lui, il est assuré de la majorité des voix au conseil, soit 35 sur 64.

Différentes sources à l'hôtel de ville indiquent que d'autres élus pourraient encore quitter Union Montréal pour se joindre à Michael Applebaum.

Le parti de Louise Harel, Vision Montréal, est en réunion toute la journée pour décider de sa stratégie. Les discussions seraient assez corsées, selon nos sources, car la personnalité de M. Applebaum ne fait pas l'unanimité. Quant à Projet Montréal, rien n'a filtré de sa décision dans cette course à la mairie intérimaire.

-Avec la collaboration d'Alexandre Paillé

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer