Exclusif

En ville sans... mon périmètre

La fermeture traditionnelle de la rue Sainte-Catherine pour... (Photo: Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

La fermeture traditionnelle de la rue Sainte-Catherine pour la journée En ville sans ma voiture, comme ici en 2010, est abandonnée.

Photo: Alain Roberge, archives La Presse

Partager

Pour ses 10 ans, le 22 septembre prochain, la journée En ville sans ma voiture subira une perte de taille: fini le périmètre fermé à la circulation en plein coeur du centre-ville de Montréal.

Cette décision, l'Agence métropolitaine de transport, qui organise la manifestation, la justifie par «les problèmes de circulation dans la métropole». C'est l'explication laconique que donne la fiche descriptive en ligne sur le site internet d'European Mobility Week. Créée en 2002, cette semaine thématique pour la promotion des transports collectifs a été présentée dans plus de 2000 villes l'an dernier.

À l'AMT, on ne se montre guère plus loquace pour expliquer cette décision. La porte-parole Brigitte Léonard a confirmé l'abandon du périmètre dans le centre-ville et ajouté, sans plus de précision, qu'il sera «ailleurs qu'à l'endroit habituel». Elle a en outre annoncé «plusieurs nouveautés intéressantes» cette année. L'AMT tiendra une conférence de presse ce matin pour les présenter. «On ne veut pas se scooper», explique Mme Léonard.

La fiche de Montréal publiée sur l'internet donne quelques détails supplémentaires. «Elle a été rédigée en 2011, le concept a grandement évolué depuis», prévient cependant Mme Léonard. On y annonce qu'«un train de banlieue sera installé au Vieux-Port de Montréal» pour permettre aux citoyens de «visiter la nouvelle locomotive et les nouveaux wagons». Un partenariat avec l'organisme Living Lab Montréal permettra l'organisation d'un «TranspoCamp», un forum de rencontre et de discussion sur les transports urbains.

Controverses

Par ailleurs, l'AMT précise que «plus de 20 municipalités de la région de Montréal fermeront un tronçon de rue».

Depuis plusieurs années, le 22 septembre, quelques dizaines de milliers de piétons et de cyclistes pouvaient prendre d'assaut la rue Sainte-Catherine, entre la rue De Bleury et l'avenue McGill College, généralement après l'heure de pointe du matin jusqu'à 15h30. La rue a même été gazonnée à quelques reprises. La fermeture causait cependant bien des maux de tête aux automobilistes qui tentaient de contourner le quadrilatère.

Les premières années ont par ailleurs donné lieu à des levées de boucliers, notamment des commerçants du secteur, qui ont failli forcer l'annulation de la manifestation. La journée En ville sans ma voiture se donne comme objectif de valoriser des modes de déplacement autres que la voiture - et moins polluants. La Société de transport de Montréal a effectivement noté des hausses significatives (de plus de 10%) de sa clientèle cette journée-là.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer