Nouvelle partielle municipale à Montréal

Maria Calderone (photo), une conseillère de ville affiliée... (Photo: archives Union Montréal)

Agrandir

Maria Calderone (photo), une conseillère de ville affiliée à l'Union Montréal du maire Gérald Tremblay, a annoncé ce matin qu'elle renonçait à la vie politique.

Photo: archives Union Montréal

Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Un peu moins de deux mois après des élections municipales dans le district Vieux-Rosemont, une nouvelle démission obligera Montréal à tenir un scrutin partiel dans Rivière-des-Prairies.

Maria Calderone, une conseillère de ville affiliée à l'Union Montréal du maire Gérald Tremblay, a annoncé ce matin qu'elle renonçait à la vie politique.

«Je quitte mes fonctions en tant que conseillère de ville après sept ans de vie publique», a-t-elle déclaré par le biais d'un communiqué. «Je remercie très sincèrement le maire Tremblay pour la confiance qu'il m'a témoignée depuis le début de ma carrière politique.»

Au bureau de la mairesse d'arrondissement, Chantal Rouleau, on affirme qu'«on n'avait pas vu ça venir». Mme Calderone se serait absentée d'une réunion la semaine dernière.

Le district Rivière-des-Prairies est considéré comme un fief d'Union Montréal. Tous les autres élus de l'arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles appartiennent à Vision Montréal.

Des Montréalais ont déjà eu à se prononcer dans une élection municipale partielle dans Vieux-Rosemont, au tout début du mois de mai. À cette occasion, Projet Montréal a ravi un siège à Vision Montréal.

L'hôtel de ville a quatre mois pour déclencher des élections partielles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer