Les BIXI montrent des signes d'usure

Ève Couture
La Presse

Pneus crevés, selles brisées, manettes de freins cassées, paniers endommagés: le parc de vélos BIXI a pris un coup de vieux, en cette troisième saison d'utilisation.

«Il y a plus de problèmes cette année qu'avant», témoigne une abonnée rencontrée par La Presse à une station BIXI.

Cette usagère n'est pas la seule à avoir remarqué que plusieurs bicyclettes du système libre-service montrent des signes de vieillissement.

Dans la page Facebook des vélos BIXI, plusieurs ne se gênent pas pour ventiler leur frustration. «Crevaisons, vélos brisés qui restent plusieurs jours à une station, beaucoup de bris, problèmes de répartition. Je me trompe ou ça ne tourne pas aussi rondement que l'an passé?», a écrit Sébastien Lavier, le 22 juin.

«C'est normal qu'après trois ans, ça commence à s'user un peu. Il faut dire que nos vélos sont utilisés cinq ou six fois par jour», explique le porte-parole de BIXI, Michel Philibert. Selon lui, cette usure est plutôt normale et aurait pu être bien pire. «Notre vélo a été conçu pour un usage industriel. N'eût été cette conception, les petits problèmes qu'ont les BIXI seraient encore plus grands.»

Une «légère hausse du vandalisme» contribue aussi à accélérer le vieillissement des vélos, confirme M. Philibert. Entre 5 et 10% des 5000 BIXI se trouvent à l'atelier de réparation CycleChrome, dans l'arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie. Les stations de BIXI ont aussi pris un coup de vieux. Des problèmes informatiques ou des ancrages abîmés empêchent parfois la location de vélos en état de marche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer