Tremblay veut appliquer la taxe d'accise sur l'essence avant l'été

Les automobilistes du Québec paieront 1 cent de plus par litre d'essence et... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les automobilistes du Québec paieront 1 cent de plus par litre d'essence et ceux de Montréal subiront une hausse de 1,5 cents supplémentaires avant l'été, a indiqué le maire Gérald Tremblay, mardi, après qu'il eut obtenu le pouvoir d'imposer une taxe d'accise supplémentaire sur le carburant.

Le maire s'est dit satisfait du budget présenté par le ministre des Finances, Raymond Bachand. Avec les autres villes de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), il réclamait une taxe d'accise sur le carburant afin de renflouer les déficits des sociétés de transport collectif.

Québec va augmenter la taxe sur le litre d'essence de 1 cent par année, chaque premier avril d'ici 2013. À terme, la mesure rapportera 480 millions par année et une part de ces recettes servira à financer des projets à Montréal. La métropole a aussi obtenu le pouvoir d'ajouter une taxe d'accise de 1,5 cent supplémentaire, ce qui rapportera 53 millions à la CMM.

La CMM adoptera ce nouveau pouvoir de taxation dès la prochaine réunion de son conseil d'administration le mois prochain, a indiqué le maire en entrevue. C'est donc dire que la taxe devrait être en place avant l'été.

« Pour l'automobiliste, c'est vrai qu'il a un effort supplémentaire à faire avec la taxe d'accise, a-t-il convenu. Mais il y aura une meilleure fluidité, moins de congestion, il y aura moins de problèmes mécaniques. L'argent qu'il dépense au ralenti à gaspiller de l'essence, il va l'épargner. »

La nouvelle taxe fera d'une pierre deux coups, estime le maire. Elle incite les automobilistes à prendre le transport collectif, et elle fournit aux sociétés de transport les moyens de financer des projets d'envergure comme l'achat de voitures de métro, le prolongement du train de banlieue ou encore l'implantation du tramway.

Gérald Tremblay se réjouit de plusieurs autres mesures prévues dans le budget Bachand, notamment un fonds de développement de la métropole de 175 millions en 5 ans et un investissement de 200 millions pour compléter la navette ferroviaire entre le centre-ville et l'aéroport Trudeau.

« C'est un bon budget pour Montréal, a-t-il affirmé. On reconnaît Montréal comme étant la métropole. On vient de dire de façon très claire qu'on a confiance que la métropole peut développer des projets structurants et créer des emplois. »

Côté culture, Québec va aussi participer à la réfection du Wilder, un édifice actuellement abandonné situé dans le Quartier des spectacles. Le gouvernement allonge aussi 27 millions en trois ans pour aider l'Orchestre symphonique de Montréal.

Des investissements en sports et loisirs profiteront aussi à Montréal, souligne le maire, notamment les 185 millions en 10 ans pour la réfection des arénas et la création d'un Institut national du sport au Stade olympique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer