Quartier des spectacles: trois projets devront être revus

La place des festivals... (Photo: Martine Doyon, Champ de pixels)

Agrandir

La place des festivals

Photo: Martine Doyon, Champ de pixels

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Des difficultés obligent la Société de développement Angus (SDA) à revoir les trois projets qu'elle doit réaliser dans le Quartier des spectacles, le 2-22 Sainte-Catherine, le Quadrilatère Saint-Laurent et le bâtiment qui sera érigé au-dessus de la station de métro Saint-Laurent.

La mise en chantier du 2-22 Sainte-Catherine, l'immeuble phare du Quartier des spectacles, devait avoir lieu en octobre dernier. Mais elle a été reportée dans la foulée des révélations de Benoit Labonté sur ses liens avec l'homme d'affaires Tony Accurso.

La SDA avait obtenu le feu vert pour ériger un bâtiment avec une façade en verre, un design signé par l'architecte français Paul Andreu. Mais voilà: le coût du projet dépasse de 1,7 million la capacité de payer des organismes culturels qui doivent y loger. Le patron de la SDA, Christian Yaccarini, est donc forcé de retourner à la planche à dessin.

L'immeuble sera bâti avec de la brique, et il ne comptera que cinq étages au lieu des six originalement prévus. La conception du hall d'entrée est aussi revue.

Selon nos informations, la construction devrait commencer au début du mois de juin.

Le Quadrilatère Saint-Laurent, ce projet de 300 000 pieds carrés qui devait voir le jour le long de la Main entre le boulevard René-Lévesque et la rue Sainte-Catherine, devrait aussi présenter une facture beaucoup plus modeste. La tour de 12 étages qui devait coiffer le complexe ne sera finalement pas plus haute que quatre ou cinq étages.

Hydro-Québec devait y déménager les 1300 travailleurs qui sont actuellement logés à la Place Dupuis afin de les rapprocher de son siège social. Mais pour que ces nouveaux locaux soient prêts avant l'échéance du bail de la société d'État à la Place Dupuis, la construction aurait dû démarrer d'ici un mois.

Or, le propriétaire du Café Cléopâtre, un cabaret de danse exotique, s'est adressé à la Cour supérieure pour contester son expropriation. Devant ces retards, Hydro-Québec va bel et bien déménager des travailleurs dans le Quadrilatère, indiquent certaines sources, mais pas ceux de la Place Dupuis et pas en aussi grand nombre. C'est pourquoi la tour sera beaucoup moins haute que prévu.

Cette refonte devrait faire des heureux, indique-t-on. Car la hauteur du projet lui avait attiré bien des critiques lors des audiences publiques tenues l'an dernier.

«Ça place la tour environ à la hauteur du Monument-National, donc davantage à échelle humaine, a indiqué une source au fait du dossier. C'est susceptible de satisfaire les gens qui étaient opposés au projet à cause de sa hauteur.»

La Ville ne compte d'ailleurs pas relancer les vastes audiences publiques qui ont eu lieu l'été dernier sur le 2-22 Sainte-Catherine et sur le Quadrilatère Saint-Laurent.

Quant au bâtiment qui doit voir le jour sur le terrain vague qui entoure l'entrée de la station de métro Saint-Laurent, sa mise en chantier est retardée d'au moins un an. Selon le promoteur, les organismes culturels qui doivent y loger ont de la difficulté à obtenir le financement gouvernemental nécessaire à leur déménagement.

«On est très heureux qu'une solution ait été trouvée pour le 2-22, a indiqué la directrice des communications de Culture Montréal, Sandra O'Connor. C'est un bâtiment clé du Quartier des spectacles. Ça constitue sa porte d'entrée, et plusieurs organismes culturels, notamment la radio CIBL, attendaient impatiemment leurs nouveaux locaux.»

 




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer