Structures souterraines au centre-ville: des immeubles jugés à risque

L'édifice Sun Life.... (Photo: David Boily, La Presse)

Agrandir

L'édifice Sun Life.

Photo: David Boily, La Presse

Martin Croteau
La Presse

Les structures souterraines d'immeubles du centre-ville présentent un «potentiel de risque» et doivent être inspectées au plus vite, affirme la Ville de Montréal dans une lettre qu'elle expédiera bientôt à leurs propriétaires.

Le square Victoria et l'entrée du métro.... (Photo: David Boily, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le square Victoria et l'entrée du métro.

Photo: David Boily, La Presse

D'ici quelques semaines, les administrateurs de la Place Bonaventure, du square Victoria et de l'édifice Sun Life recevront une lettre des autorités municipales et de la Régie du bâtiment du Québec leur demandant de produire un rapport d'ingénieur certifiant que leur bâtiment est sûr.

Que dira la lettre? «On veut avoir un rapport et ça presse parce qu'il y a un potentiel de risque plus élevé», dit Gilles Robillard, directeur général associé à la Ville pour les infrastructures.

Le 24 août 2007, l'apparition de deux fissures dans un tunnel sous le boulevard De Maisonneuve avait forcé les autorités à fermer sept rues du centre-ville, à évacuer des commerces et à suspendre le service de métro. Dans la foulée de ce branle-bas, l'administration Tremblay a lancé une inspection en règle des structures souterraines de Montréal.

Deux ans plus tard, à peine le quart des bâtiments visés par l'examen ont été inspectés conformément aux directives de la Ville, a révélé La Presse il y a deux semaines. Les autorités ont écrit aux propriétaires de 63 structures souterraines pour qu'ils confirment le bon état de leur bâtiment. Mais à peine 16 ont répondu à la demande.

La Place Bonaventure.... (Photo: David Boily, La Presse) - image 2.0

Agrandir

La Place Bonaventure.

Photo: David Boily, La Presse

Frustrée par l'indifférence des propriétaires immobiliers, la Ville revient à la charge. Elle cible maintenant cinq structures qui sont âgées de plus de 25 ans et qui sont fréquentées par les piétons. Trois d'entre elles se trouvent sous la Place Bonaventure, tandis que les autres sont rattachées au square Victoria et à l'édifice Sun Life.

«Il faut faire appel à leur sens civique et leur demander de réagir, explique Gilles Robillard. Avant, ce n'était que Montréal qui écrivait, maintenant c'est Montréal et la Régie du bâtiment.»

La Ville expédiera un avis aux propriétaires de 12 autres constructions souterraines afin qu'ils produisent des rapports d'inspection. Le ton sera toutefois moins pressant, car l'état de ces structures est jugé moins préoccupant.

Gilles Robillard pense que les propriétaires seront plus réceptifs aux demandes de la Ville cette fois-ci. Il estime que plusieurs ont pris conscience de l'état de leurs bâtiments après la tragédie survenue rue Peel plus tôt cet été.

Rappelons que le 16 juillet dernier, un bloc de béton s'est détaché du 18e étage de l'hôtel Marriott pour venir fracasser le solarium d'un restaurant situé au rez-de-chaussée. Une femme de 33 ans, Léa Guilbault, est morte et son conjoint a été blessé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer