Mort du cycliste Clément Ouimet: un dossier remis au DPCP

Clément Ouimet a été happé mortellement le 4 octobre... (photo PATRICK SANFAçON, archives LA PRESSE)

Agrandir

Clément Ouimet a été happé mortellement le 4 octobre par un véhicule qui a effectué un demi-tour illégal à l'extrémité d'un muret de la voie Camillien-Houde.

photo PATRICK SANFAçON, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a remis un dossier au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) afin que celui-ci décide si des accusations criminelles seront portées contre le conducteur impliqué dans une collision mortelle avec le cycliste Clément Ouimet, sur la voie Camillien-Houde, le 4 octobre.

Clément Ouimet, 18 ans, décrit par ses proches comme un grand sportif, descendait à vélo sur la voie qui monte le mont Royal lorsqu'il a eu le chemin coupé.

L'automobiliste avait fait brusquement demi-tour au sortir d'une courbe dans la côte prononcée, et le cycliste qui descendait n'avait pu éviter une collision fatale.

Selon une source bien au fait du dossier, l'enquête de la Section des enquêtes-collisions du SPVM a exploré la piste d'une négligence criminelle causant la mort dans ce dossier. Mais ce sera au DPCP de décider quelles accusations seront déposées, le cas échéant.

Dans un communiqué envoyé ce matin, le SPVM explique qu'il ne commentera pas l'enquête à ce stade.

Mesures temporaires

Dans la foulée de son décès, qui a causé une onde de choc dans la communauté cycliste québécoise, l'ex-maire Denis Coderre avait annoncé la mise sur pied d'un groupe de travail pour sur pencher sur l'utilisation de la voie traversant le mont Royal. 

C'est en «attendant les recommandations» de ce groupe de travail que la Ville avait annoncé de nouvelles mesures pour «apaiser la vitesse dans la courbe» où est mort Clément Ouimet, «améliorer la marge de manoeuvre des cyclistes» et «décourager toute manoeuvre illégale entre les deux directions sur la voie» Camillien-Houde. 

La Ville a rallongé donc le garde-fou central du Belvédère sur une distance d'environ 30 mètres après la courbe et ajoute, à différents endroits sur la voie, des panneaux de signalisation indiquant l'interdiction de pratiquer un demi-tour. Un afficheur de vitesse a aussi été installé au sortir de la courbe. La caméra de surveillance fixée dans le même secteur reste aussi en place.  

Vélo Québec réclame que la voie Camillien-Houde soit fermée au transit de véhicules qui tentent d'échapper aux embouteillages. 

- Avec Fanny Lévesque




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer