Accident à Kahnawake: 20 chefs d'accusation contre le chauffard

L'accident est survenu sur le boulevard Veteran, à Kahnawake.... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'accident est survenu sur le boulevard Veteran, à Kahnawake.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

« Je vous aime ! », s'est exclamé en anglais Anthony Angus Robertson, les yeux rougis, en levant finalement les yeux pour regarder ses proches. « On t'aime ! Garde la tête haute ! », ont lancé avec émotion des membres de sa famille, alors qu'il quittait la salle d'audience hier, la tête basse. Le jeune chauffard fait face à une kyrielle d'accusations pour avoir causé la mort de deux passagers, samedi, à Kahnawake.

À son arrivée dans le box des accusés, l'homme de 22 ans s'est mis à pleurer à chaudes larmes en voyant une quinzaine de proches assis dans la première rangée de la salle au palais de justice de Longueuil. Barbe taillée et cheveux très court, Anthony Angus Robertson ne semblait avoir aucune blessure, malgré la violence de l'accident.

Selon le Ministère public, le résidant de Kahnawake avait les facultés affaiblies dans la nuit de vendredi à samedi lorsqu'il a perdu la maîtrise de son Dodge Challenger. Cinq autres personnes étaient à bord de son véhicule qui a fait une violente embardée, avant de prendre feu. Deux passagers sont morts, trois autres ont subi des blessures importantes.

Délit de fuite

Une vingtaine de chefs d'accusation ont été déposés contre Anthony Angus Robertson, dont ceux de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort, de délit de fuite sachant qu'une personne est morte et d'avoir causé la mort par négligence criminelle ; des crimes passibles de la prison à vie. « Nous reprochons à monsieur de ne pas être resté sur les lieux de l'accident », a expliqué Erin Kavanagh, procureure de la Couronne, concernant le délit de fuite de l'accusé.

Anthony Angus Robertson a révélé hier ne pas connaître au moins deux des occupants du véhicule, alors que la Couronne demandait à la cour de lui interdire de communiquer avec ces personnes. Il s'agit « d'amis d'amis », selon l'accusé. Contrairement à la majorité des affaires criminelles, les noms des victimes, même majeures, n'étaient pas indiqués dans la dénonciation détaillant les chefs d'accusation. Plusieurs victimes ne résideraient pas dans la réserve de Kahnawake.

La vitesse aurait joué un «rôle déterminant»

Cette nuit fatidique, le jeune chauffard était en violation de conditions pour des dossiers antérieurs. On ignore dans quelles circonstances les six jeunes se sont retrouvés dans la voiture et pourquoi Anthony Angus Robertson a perdu la maîtrise de son véhicule sur le boulevard des Vétérans, en plein quartier résidentiel à Kahnawake. La vitesse aurait toutefois joué un « rôle déterminant », selon un porte-parole de la police locale.

Anthony Angus Robertson restera détenu au moins jusqu'au 13 novembre puisque la Couronne s'oppose à sa remise en liberté. « Nous considérons les gestes comme graves pour la confiance du public dans l'administration de la justice », a indiqué la procureure Erin Kavanagh. La famille de l'accusé n'a pas voulu réagir.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer