Mort d'un poupon et de sa mère à Laval: plusieurs questions sans réponse

Le corps de Mélanie Girard, 39 ans, a... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Le corps de Mélanie Girard, 39 ans, a été découvert par des passants dans la rivière des Mille-Îles, mercredi matin. Celui de son fils Antoine a été retrouvé une heure plus tard par le père de celui-ci dans son lit.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Plusieurs questions subsistent sur les circonstances entourant la mort de Mélanie Girard, 39 ans, et de son bébé de 12 jours, mercredi à Laval. Le corps de la nouvelle maman a été découvert par des passants dans la rivière des Mille-Îles vers 9 h. Celui de son fils Antoine a été retrouvé une heure plus tard dans son lit par le père de celui-ci qui venait de se lever dans la maison familiale de la 57e Avenue où le couple s'était installé en 2014.

Mélanie Girard... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK) - image 1.0

Agrandir

Mélanie Girard

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

L'enfant serait mort avant sa mère. S'agit-il d'un meurtre suivi d'un suicide ? Ou la mère a-t-elle retrouvé le poupon mort et s'est-elle enlevé la vie ensuite ? Plusieurs hypothèses sont actuellement envisagées par les policiers. Les corps de la mère et du fils ont été soumis à des autopsies.

La veille du drame, le père avait croisé une voisine à qui il aurait confié que sa conjointe était fatiguée. « Il a mentionné que ça n'allait pas très bien », raconte la voisine, Brigitte. Le nouveau papa, dit-elle, était content de l'arrivée de son fils. Ce dernier ne serait pas suspecté de quoi que ce soit dans cette affaire.

« C'étaient des gens assez discrets. Très gentils. De très bons voisins », dit Brigitte.

« JE N'ARRIVE PAS À Y CROIRE »

Hier, les proches et amis de Mélanie Girard, qui travaillait en contrôle de qualité pour Algorithme Pharma, étaient sous le choc.

« Je voudrais te souhaiter bon voyage, Mélanie Girard. J'espère que tu y es avec ton petit bonhomme. Tu es dans mon coeur maintenant », a écrit sur Facebook son amie Caroline Lapierre. « Quelle tristesse. Je n'arrive toujours pas à y croire », a ajouté Sabrina Cerro, une collègue de travail.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer