Congédiée pour des vidéos érotiques dans des lieux publics

La femme qui a donné des spectacles érotiques pour un auditoire en ligne à... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

La Presse Canadienne
TORONTO

La femme qui a donné des spectacles érotiques pour un auditoire en ligne à partir d'endroits publics, qui incluraient des bibliothèques publiques de Windsor, en Ontario, a été congédiée par son employeur.

L'avocat d'une entreprise américaine qui fournit des spectacles en direct en webcam a dit que la femme a été congédiée pour avoir enfreint les règlements de l'entreprise.

Lawrence Walters, de Walters Law Group à Longwood, en Floride, a dit que la demoiselle était sous contrat avec le site Internet MyfreeCams.com, où figurent les règles à respecter.

Parmi celles «absolument interdites», il y a de poser «des gestes qui pourraient être considérés obscènes dans votre collectivité».

Les vidéos montrent la femme dévoilant ses parties intimes et se masturbant, a dit la police.

«Nous savons qu'il y a ce genre de choses sur Internet, mais quand quelqu'un s'y adonne en public, ça devient un souci pour nous», a dit le sergent Matthew D'Asti, de la police de Windsor.

M. D'Asti a dit que la femme a utilisé son propre ordinateur portable pour diffuser les vidéos.

Les autorités croient aussi qu'elle a donné des spectacles dans des Tim Hortons, mais il est difficile d'établir lesquels en raison de la nature générique de ces établissements.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer