Famille disparue de Châteauguay : fausse piste à Gatineau

Erin Gray et ses deux enfants.... (Photo courtoisie)

Agrandir

Erin Gray et ses deux enfants.

Photo courtoisie

Marie-Michèle Sioui, Hugo Pilon-Larose
La Presse

Faux espoirs dans le dossier de la disparition d'Erin Gray et de ses deux enfants : la famille de Châteauguay n'a finalement pas été aperçue à Gatineau, contrairement à ce qui a été rapporté plus tôt vendredi par les autorités policières.

Des témoins rencontrés croyaient avoir identifié la mère de 33 ans et ses deux enfants, Rachel Kaya Beckles, 11 ans, et Robert Jr Clarke, vers 18 h jeudi au Walmart de la rue du Plateau, à Gatineau. Des membres de la famille des trois personnes avaient aussi confirmé leur identité en voyant des images.

Or, après enquête, il s'avère que cette piste était erronée. Pour la police de Châteauguay, cela signifie un retour à la case départ. 

La mère de famille aurait été vue pour la dernière fois vers 18 h, dimanche, dans la communauté mohawk de Kahnawake.

Selon les proches, Erin Gray se serait ensuite rendue à sa résidence de Châteauguay avec ses enfants. Elle aurait finalement quitté sa demeure de manière précipitée.

« Il y a de la nourriture sur le comptoir, comme si les gens s'apprêtaient à manger », note Nathalie Langevin, porte-parole de la police de Châteauguay. « Des vêtements ont aussi été ramassés. »

Erin Gray avait l'habitude de communiquer régulièrement avec sa famille. Cette fois, elle n'a pas avisé ses proches de son intention de partir. « Elle n'a pas de conflits familiaux. Rien n'explique le départ soudain de cette maman avec ses deux enfants », souligne Nathalie Langevin.

Les pères collaborent

Les enfants d'Erin Gray ont deux pères différents. Mais la police n'y voit pas un indice permettant de comprendre la raison du départ soudain de la famille. « Un des pères vit à Montréal et l'autre vit à Toronto. Nous sommes en contact avec eux et ils collaborent. Ils ne sont pas considérés comme des suspects », explique l'agente Langevin.

Pas de dépendance, pas d'ennemi, pas de conflit : même le fait qu'Erin Gray ait déjà mentionné se « sentir suivie » ne semble donner de piste aux autorités. C'est une mère de famille célibataire, sans histoire, qui est partie sans explication.

« Nos enquêteurs travaillent d'arrache-pied », assure Nathalie Langevin, en sollicitant une fois de plus l'aide du public pour retrouver la famille. Elle demande ainsi à la population de garder l'oeil ouvert afin de localiser la voiture dans laquelle se déplace Erin Gray. La Buick Century 2011 de couleur or porte la plaque d'immatriculation XO8 EDT, son moteur est bruyant et ses roues ne sont pas équipées d'enjoliveurs.

La police de Châteauguay précise que rien ne porte à croire que la sécurité des enfants est compromise. Elle confirme également que le véhicule n'a pas traversé la frontière terrestre vers les États-Unis.

Toute personne détenant des informations pouvant aider le travail des policiers est invitée à communiquer avec la police de Châteauguay au 450-698-1331, poste 7.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer