Collision mortelle: personne n'avait vu ni entendu le train

Le coroner qui a enquêté sur la mort brutale d'une femme dont la voiture a été déchiquetée par un train près de Joliette recommande que le CN sécurise un passage à niveau.

Le 9 janvier 2013, Josianne Marion, 32 ans, y conduisait son véhicule utilitaire sport. Son fils de 15 mois, était sanglé dans son siège de bébé. «L'auto de la dame suivait un camion. Le camion a passé à quelques pouces d'être frappé. Puis le train a ramassé la voiture», avait déclaré à La Presse un témoin.

Le coroner Pierre Bélisle et le Bureau de la sécurité dans les transports (BST) viennent de rendre publiques les conclusions de leurs enquêtes respectives.

Seuls des feux clignotants rouges à incandescence et un signal sonore s'activent quand un train approche du rang. Le coroner Bélisle indique qu'aucun des automobilistes qui se trouvaient à proximité ce matin-là n'a entendu le signal. Quant aux feux rouges, ils ont été aperçus à la dernière seconde, à cause du brouillard.

M. Bélisle et le BST recommandent d'utiliser le klaxon d'urgence, plus puissant que le sifflet d'usage, par mauvais temps. Les deux recommandent également que le CN accélère le remplacement des feux à incandescence par des diodes électroluminescentes (DEL).




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer