L'incendie au chalet du patron de la SQ est d'origine criminelle

Le grand patron de la SQ, Mario Laprise,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le grand patron de la SQ, Mario Laprise, est l'un des actionnaires du chalet, qui compte 12 chambres et peut héberger une trentaine de personnes.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

La police de Montréal a confirmé, jeudi, que l'incendie qui a ravagé l'auberge appartenant au directeur général de la Sûreté du Québec (SQ) est d'origine criminelle.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des flammes avaient pris naissance dans le Chalet des cinq situé à Saint-Côme, dans la région de Lanaudière.

Le grand patron de la SQ, Mario Laprise, est l'un des actionnaires du chalet, qui compte 12 chambres et peut héberger une trentaine de personnes.

Par souci de transparence, la Sûreté du Québec avait transféré l'enquête au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Son porte-parole, Daniel Lacoursière, a confirmé qu'une main criminelle avait déclenché l'incendie qui a complètement ravagé l'immeuble sans toutefois faire de blessé.

Les décombres ont été fouillés par les enquêteurs de la section des incendies criminels du SPVM, qui ont également rencontré plusieurs témoins, a-t-il rapporté.

Des résultats d'analyses menées au laboratoire de police scientifique sont attendus au cours des prochains jours et pourraient faire progresser l'enquête.

Pour l'instant, aucun suspect n'a été identifié.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer