Exonéré pour la mort de sa conjointe, un homme accusé de voies de fait

Michael Gero... (Photo courtoisie)

Agrandir

Michael Gero

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Michael Gero, un homme libéré d'une accusation de meurtre en mars dernier pendant son procès devant jury a été accusé mercredi de voies de fait contre une ancienne complice.

L'accusé de 27 ans a comparu au palais de justice de Montréal mercredi après-midi pour avoir agressé Arlene Gallone Croxen le 5 août dernier. Il devrait subir son enquête sur remise en liberté jeudi matin.

Michael Gero et la victime présumée avaient été arrêtés en 2011 dans une affaire de tentative de meurtre. Ils avaient plaidé coupable à des accusations réduites. Michael Gero avait écopé de six mois de prison, contre 10 mois pour Arlene Gallone Croxen.

En février 2017, Michael Gero a été libéré d'une accusation de meurtre en plein procès devant jury. Le procureur de la Couronne avait annoncé au tribunal qu'il ne croyait plus à la culpabilité de l'accusé au moment des plaidoiries, ultime étape du procès. L'accusé avait écopé de quatre ans de prison pour possession d'arme prohibée et bris d'ordonnance et avait retrouvé sa liberté la semaine suivante.

Michael Gero était accusé d'avoir abattu d'une balle dans la tête sa conjointe Sherri Thomas le 19 novembre 2014 dans leur appartement de Notre-Dame-de-Grâce, alors qu'elle était âgée de 19 ans. Selon la défense, Michael Gero a découvert sa conjointe blessée à la tête dans la cuisine en sortant de la douche. Il avait lui-même appelé le 911 et avait couru demander de l'aide aux voisins.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer