Les Attikameks d'Opitciwan bloquent un déboisement de l'entreprise Rémabec

Christian Awashish... (photo Isabelle Tremblay, archives Le Quotidien)

Agrandir

Christian Awashish

photo Isabelle Tremblay, archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
Québec

Les Attikameks crient victoire: ils ont réussi à bloquer le déboisement de l'entreprise Rémabec sur le territoire d'Opitciwan, en Haute-Mauricie.

Ils ont obtenu mercredi une injonction de la Cour supérieure à Montréal.

Au plus tard à midi, les activités de Rémabec devaient cesser, au moins jusqu'au 15 septembre, le temps que des discussions soient entreprises.

En entrevue téléphonique avec La Presse canadienne, le chef d'Opitciwan, Christian Awashish, a dit qu'il était soulagé et bien heureux que le juge ait donné raison à sa communauté.

Les Attikameks réclamaient l'arrêt immédiat des travaux pour protéger une vaste portion de leur territoire, parce que le gouvernement a autorisé l'émission d'un permis sans qu'ils soient consultés ou accommodés.

Le déboisement met en péril l'exercice des droits ancestraux de la famille Weizineau plus particulièrement, sur le territoire qui lui a été accordé. Le plan 2017-2018 prévoit un « déboisement considérable », soit 200 000 mètres cubes de bois, ce qui perturbe les habitats fauniques et ferait perdre la possibilité de faire de la chasse et de la trappe pour au moins 40 à 50 ans.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer