Tentative de meurtre au mont Royal: le suspect s'emporte pendant la comparution

À la fin de la comparution, Jean Therrien,... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE)

Agrandir

À la fin de la comparution, Jean Therrien, alors relativement calme, s'est mis à déblatérer contre la Couronne, malgré les avertissements du juge.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le présumé agresseur du mont Royal, Jean Therrien, a été formellement accusé cet après-midi de tentative de meurtre sur Louis Bourque, ce marcheur de 56 ans poignardé apparemment sans raison lundi soir dans un sentier de la montagne.

L'accusé de 47 ans arrêté mardi matin au terme d'une nuit de recherche sur la montagne a comparu au palais de justice de Montréal par vidéoconférence. Bras croisé et tignasse bouclée, il a apparu particulièrement frondeur devant le juge, voire confus par moment.

«Avez-vous un avocat?», lui a demandé le juge d'emblée. «Absolument pas», a-t-il rétorqué, fièrement. Jean Therrien a plaidé non-coupable à l'accusation de tentative de meurtre portée contre lui. Il est également accusé d'avoir proféré des menaces contre un autre homme le 22 novembre 2016.

«On a déjà joué à ce scénario-là, et il n'y en a pas eu d'enquête pour remise en liberté», a déclaré l'accusé, en faisant référence à un autre dossier. Le juge l'a ensuite assuré qu'il pourrait plaider sa cause jeudi matin lors de son enquête pour remise en liberté, demandée par la Couronne.

À la fin de la comparution, Jean Therrien, alors relativement calme, s'est mis à déblatérer contre la Couronne, malgré les avertissements du juge. Il a carrément dû être sorti de la salle de la prison de Bordeaux par deux agents, les deux bras dans le dos. «M. le juge, la Couronne est en conflit d'intérêts! J'ai déjà été victime de la Couronne!», s'est-il emporté.

Lundi soir vers 21 h 50, Louis  Bourque et son fils de 31 ans se promenaient sur un sentier situé près du chalet du mont Royal. C'est à ce moment qu'un homme les a aveuglés avec une lampe de poche, puis a poignardé au ventre le père. Ce dernier a été gravement blessé et a failli succomber à ses blessures au cours de la nuit. Il repose maintenant dans un état stable.

Jean Therrien a finalement été arrêté par les policiers à la suite d'une battue menée sur le mont Royal au petit matin. Selon les policiers, il aurait agressé la victime apparemment sans aucune raison, puisque ces derniers ne se connaissaient pas. Il pourrait souffrir de troubles mentaux.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer