Porno juvénile: un ex-animateur de camp de jour accusé de leurre sur une enfant de 10 ans

Steven Hoai Trung Lam...

Agrandir

Steven Hoai Trung Lam

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un ex-animateur de camp de jour de l'est de Montréal a été accusé cette semaine d'avoir tenté de leurrer une fillette de 10 ans sur internet en lui transmettant du matériel pornographique. Les enquêteurs recherchent d'autres possibles victimes de Steven Hoai Trung Lam.

Le suspect de 20 ans fait face à une série de chefs d'accusation dans cette affaire : possession, accès et distribution de pornographie juvénile, leurre d'enfant de moins de 14 ans et transmission de matériel sexuellement explicite à une personne âgée de moins de 14 ans. Il a comparu lundi dernier et a été libéré sous de sévères conditions, dont de ne pas quitter sa résidence entre 22h et 6h et de ne pas utiliser un ordinateur.

Steven Hoai Trung Lam aurait pu faire d'autres victimes selon les enquêteurs de l'unité Exploitation sexuelle, volet pornographie juvénile et leurre du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). L'homme de 20 ans utilisait les pseudonymes suivants sur certaines applications populaires chez les jeunes : Slammt1habs sur Instagram, Aznslam ou HrnyAznboy sur KIK et Aznslam sur Whisper.

Le suspect a travaillé pendant trois ans comme animateur de camp de jour et d'activités sportives à la maison Don Bosco Youth Leadership Centre dans le quartier Rivière-des-Prairies, dans l'est de Montréal. Selon le SPVM, la direction du centre collabore à l'enquête.

Le SPVM invite toute personne qui aurait été victime de Steven Hoai Trung Lam de se rendre au poste de police ou de communiquer avec le 9-1-1.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer