Policier acquitté d'agression sexuelle à Terre-Neuve: la Couronne va en appel

L'acquittement du policier Snelgrove, le 24 février dernier,... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'acquittement du policier Snelgrove, le 24 février dernier, est devenu un cas célèbre qui est cité pour dénoncer ce que plusieurs appellent «la culture du viol» et pour illustrer la question du consentement éclairé.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SAINT-JEAN, T.-N.-L.

La Couronne interjettera appel de l'acquittement d'un policier de Terre-Neuve accusé d'agression sexuelle.

Le mois dernier, le jury avait estimé que le policier Doug Snelgrove n'était pas coupable d'avoir agressé sexuellement une femme intoxiquée par l'alcool.

La preuve avait révélé qu'en décembre 2014, après avoir passé la soirée à boire de l'alcool, la femme avait abordé le policier dont le véhicule était stationné près d'où elle se trouvait. Elle lui avait demandé de la reconduire à la maison, pensant que cela serait plus sécuritaire que d'appeler un taxi.

Lors du procès, elle avait témoigné du fait qu'elle avait perdu conscience pendant un moment et s'était éveillée pendant que le policier avait une relation sexuelle avec elle.

L'acquittement du policier Snelgrove, le 24 février dernier, est devenu un cas célèbre qui est cité pour dénoncer ce que plusieurs appellent «la culture du viol» et pour illustrer la question du consentement éclairé.

La Couronne avait soutenu que le policier d'expérience avait abusé de la confiance d'une femme dans un état vulnérable. Le policier Snelgrove avait plutôt soutenu qu'il avait obtenu le consentement de la femme pour avoir une relation sexuelle avec elle et qu'elle ne semblait même pas ivre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer