Un conflit entre deux hauts dirigeants du CRTC devant les tribunaux

Le président du CRTC, Jean-Pierre Blais.... (PHOTO PC)

Agrandir

Le président du CRTC, Jean-Pierre Blais.

PHOTO PC

La discorde entre deux hauts dirigeants du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) s'est transposée pour la première fois devant un juge mardi à Toronto. Le commissaire ontarien Raj Shoan a intenté trois recours en justice depuis un an pour s'opposer à des décisions du président Jean-Pierre Blais.

Le commissaire Shoan a demandé l'an dernier à la Cour fédérale une révision judiciaire d'un rapport de harcèlement en milieu de travail. Une médiatrice externe avait alors conclu à la suite de son enquête que M. Shoan avait harcelé sa collègue Amanda Cliff. 

Le président du CRTC Jean-Pierre Blais avait reçu favorablement ce rapport indépendant et avait ainsi imposé des sanctions à Raj Shoan. Or, Jean-Pierre Blais a lui-même été cité comme témoin dans ce rapport, ce qui soulève plusieurs questions sur un possible biais du président, selon le juge. «Je trouve cela tout à fait troublant pour être franc avec vous», a déclaré le juge Russel Zinn, a rapporté le journal The Globe and Mail.

Jean-Pierre Blais avait notamment déclaré à la médiatrice que le commissaire Shoan avait créé un environnement de travail toxique depuis son arrivée en poste en 2013 pour un mandat de cinq ans.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer