Enquête visant le crime organisé: six accusés plaident coupable

Un interdit de publication nous empêche de dévoiler... (Photo d'archives)

Agrandir

Un interdit de publication nous empêche de dévoiler la preuve obtenue contre chacun d'eux, les noms de coaccusés qui n'ont pas encore subi leur procès et le nom de l'enquête policière.

Photo d'archives

Six individus arrêtés dans une importante opération policière par laquelle l'Escouade régionale mixte chapeautée par la Sûreté du Quebec a décapité en novembre 2015 une alliance mafia-motards-gangs de rue qui dirigeait le crime organise montréalais ont plaidé coupable ce matin au Centre de services judiciaires Gouin.

Ces accusés sont Jean-Winsing Bartelus, Gaétan Sevigny, Martin Girard, Mario Lemmetti, Éric Paquette et Éric Ramsay. Les trois premiers sont détenus depuis deux ans et demi alors que les trois autres étaient en liberté provisoire avant ce matin. Un interdit de publication nous empêche de dévoiler la preuve obtenue contre chacun d'eux, les noms de coaccusés qui n'ont pas encore subi leur procès et le nom de l'enquête policière. 

Mario Lemmetti a plaidé coupable à un chef de recel d'une somme d'argent de plus de 5000 $ et le juge Marc David de la Cour supérieure s'est rendu à une suggestion commune de la défense et de la poursuite et l'a condamne à une peine de 18 mois avec sursis. M. Lemmetti est notamment assigné a résidence pour les six premiers mois de sa peine et devra respecter un couvre-feu dans les mois suivants.

Éric Ramsay a plaidé coupable à des chefs de complot pour trafic de drogue et recel d'argent et il a été condamné à une sentence de deux ans moins un jour à purger dans la collectivité. Il est lui aussi soumis a un couvre-feu et devra effectuer des travaux communautaires. 

Éric Paquette a plaidé coupable à des accusations de complot et de trafic de stupéfiants et le prononcé de sa sentence a été reporté au 12 juillet. 

Jean-Winsing Barthelus a reconnu sa culpabilité à des chefs de complot, trafic de cocaïne et gangstérisme. Les parties se sont entendues sur une peine de 57 mois, mais le prononcé de la sentence a été reporté au 18 janvier 2019. 

Martin Girard a plaidé coupable à des chefs de complot, trafic de stupéfiants et gangstérisme. Les parties se sont entendues sur une peine, mais les représentations auront lieu le 18 mars 2019. 

Enfin, Gaétan Sévigny a plaidé coupable à des chefs de complot, trafic de stupéfiants et gangstérisme. Les deux parties sont d'accord sur une sentence de cinq ans et cinq mois qui sera prononcé le 19 juin 2019. Il ne restera alors à Sévigny que deux jours à purger. 

Par ailleurs, un autre individu arrêté le même jour dans une enquête parallèle, Patrick Williams, a plaidé coupable à des chefs de trafic de cocaïne et de trafic d'argent lundi. Le juge s'est rendu à une suggestion commune de la défense et de la poursuite et l'a condamné à une peine de 33 mois. Mais en soustrayant la détention préventive, il reste sept mois à Williams à purger.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer