Jeune abattu par erreur: la famille plongée dans un «cauchemar»

Serge Saninga a été abbatu par erreur.... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Serge Saninga a été abbatu par erreur.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

La mort « violente et foudroyante » du jeune rappeur Serge Saninga, abattu par erreur en 2015, a plongé sa famille dans un véritable cauchemar. Traumatisée, la fratrie a dû changer de province de peur de sortir dans les rues de Montréal. Pour avoir causé sa mort et avoir planifié son meurtre, Jayson Riché-Paquet et Randy Plaisir ont écopé vendredi respectivement de 10 ans et 6 ans de pénitencier.

Jayson Riché-Paquet et Randy Plaisir ont écopé  respectivement... (PHOTOS FOURNIES PAR LE SPVM) - image 1.0

Agrandir

Jayson Riché-Paquet et Randy Plaisir ont écopé  respectivement de 10 ans et 6 ans de pénitencier.

PHOTOS FOURNIES PAR LE SPVM

Stress post-traumatique, maladies cardiaques, troubles anxieux : la mère et les frères et soeurs de Serge Saninga vivent dans le désespoir et la douleur depuis sa « disparition brutale ». « Nous ne nous sommes jamais remis de la mort de Serge », confie la famille Saninga, dans une lettre lue à la cour par une intervenante des Centres d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC). Dans la salle d'audience, les nombreux membres de la famille retenaient leurs larmes, alors que les deux accusés écoutaient nonchalamment dans le box des accusés.

« Sa brutale perte nous a conduits dans une réalité qui a pris soudain des allures de cauchemar », raconte la famille. Depuis la mort de Serge, les cinq frères et soeurs âgés de 5 à 20 ans et la soeur aînée de 24 ans ont des symptômes « anxieux persistants et de forte intensité ». « Lorsqu'ils entendent des bruits, ils se mettent à crier en pensant aux derniers cris de leur défunt frère », livre-t-on.

Serge Saninga, un Montréalais de 21 ans, rêvait de percer sur la scène rap. Il publiait sur l'internet plusieurs chansons sous le nom d'artiste Sweet-Kid. Mais ses rêves se sont envolés, le 22 août 2015. Cet après-midi-là, Jayson Riché-Paquet et Randy Plaisir l'ont tué par balle devant un dépanneur de la 25e Avenue, devant le parc René-Goupil. Or, le jeune homme n'était pas leur cible : ils voulaient en fait tuer son ami Davidson Arretus qui l'accompagnait. Notons que l'identité du tireur n'a pas été établie.

Jayson Riché-Paquet, 20 ans, a plaidé coupable en décembre dernier à des accusations réduites de complot pour meurtre et d'homicide involontaire. Son complice de 22 ans, Randy Plaisir, a seulement plaidé coupable à un chef de complot pour meurtre. Il a reçu vendredi une peine de six ans, dont il ne reste que trois ans à purger. Quant à Jayson Riché-Paquet, il a été condamné à une peine de 10 ans de pénitencier. Il lui en reste sept ans à purger en tenant compte du temps passé en détention préventive.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer