L'entraîneur de gymnastique Michel Arsenault visé par des allégations d'agression sexuelle

Trois femmes allèguent avoir été agressées sexuellement par l'entraîneur de... (Photo tirée de LinkedIn)

Agrandir

Photo tirée de LinkedIn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois femmes allèguent avoir été agressées sexuellement par l'entraîneur de gymnastique Michel Arsenault, alors qu'elles étaient encore mineures, rapporte Radio-Canada Sports. Les trois accusatrices étaient des élèves de M. Arsenault au moment des faits reprochés.

Selon Radio-Canada, l'une d'entre elles, âgée de 15 ans à l'époque, aurait été forcée de le masturber dans les années 80. Une autre allègue avoir subi des attouchements sexuels alors qu'elle avait 14 ans. Le reportage fait aussi état de témoignages alléguant que l'homme intimidait ses athlètes et exerçait de la violence physique et verbale.

M. Arsenault, qui s'est entre autres rendu aux Jeux olympiques de Barcelone, a été suspendu en 1987 par la Fédération puis congédié par le club Flipgym en 1993 notamment pour des comportements déplacés. Selon Radio-Canada, M. Arsenault a ouvert en 2002 son propre gymnase à Edmonton en Alberta où il entraîne toujours de jeunes athlètes. Le principal intéressé n'avait pas réagi au moment de publier.

À la suite de ces allégations d'agressions sexuelles envers ses anciennes athlètes, un club de gymnastique d'Edmonton a banni l'entraîneur Michel Arsenault. Le club Champions Gymnastics dit prendre très au sérieux les allégations formulées contre M. Arsenault sur les ondes de Radio-Canada. M. Arsenault n'est désormais plus impliqué dans leurs activités.

- Avec La Presse Canadienne




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer