Un Montréalais aurait tenté de leurrer six adolescentes sur Facebook

Alain Provost... (Photo fournie par le SPVM)

Agrandir

Alain Provost

Photo fournie par le SPVM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un Montréalais de 29 ans a été accusé mardi d'une douzaine de crimes d'ordre sexuel au palais de justice de Montréal. Alain Provost aurait tenté d'obtenir des contacts sexuels avec six adolescentes au cours de la dernière année en discutant avec celles-ci sur Facebook, selon les enquêteurs.

L'accusé a été arrêté lundi sur le Plateau-Mont-Royal par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) en collaboration avec des policiers de la Sûreté du Québec. Une première plainte avait été portée à son endroit en juin 2016. Les crimes allégués se seraient produits dans la grande région de Montréal sur six jeunes filles âgées de 12 à 17 ans. 

Alain Provost fait face à douze chefs d'accusation de nature sexuelle, notamment de leurres d'enfants par un moyen de télécommunications, d'incitations à des contacts sexuels sur un enfant de moins de 16 ans et d'avoir tenté d'obtenir les services sexuels d'une mineure en échange d'argent. Son enquête sur remise en liberté se tiendra mercredi.

«Son modus operandi est le suivant: il utilisait son propre profil Facebook avec son nom. Il avait alors des discussions avec des jeunes filles, et leur demandait des services sexuels en échange d'argent», explique l'agent Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM.

Le SPVM invite toute personne qui aurait été victime d'Alain Provost ou qui connaît des personnes qui auraient pu être piégées par celui-ci à se rendre au poste de police ou à communiquer avec le 911.

L'accusé n'avait aucun antécédent criminel en matière de crime sexuel.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer