Jean Pascal accusé de voies de fait et de menaces de mort

Jean Pascal, lors de son récent combat contre Eleider Álvarez,... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Jean Pascal, lors de son récent combat contre Eleider Álvarez, au Centre Bell. Le boxeur fait face à des accusations de voies de fait, de voies de fait armées et de menaces de mort ou de lésions corporelles.

Photo Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Le boxeur Jean Pascal, de son nom complet Jean-Thenistor Pascal, fait face à des accusations de voies de fait, de voies de fait armées et de menaces de mort ou de lésions corporelles, a appris La Presse.

Selon l'acte d'accusation que nous avons obtenu, les actes reprochés seraient survenus sur une période de presque trois ans, entre le 4 avril 2014 et le 24 mars 2017.

La loi nous empêche de publier toute information qui permettrait d'identifier la victime.

On ignore dans quelles circonstances et à quel endroit auraient eu lieu les actes reprochés. Personne à la Régie de police Thérèse-De Blainville ou au bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) n'a voulu commenter la nouvelle.

Mandat lancé contre le boxeur

Selon la dénonciation, Jean Pascal, 34 ans, résidant de Lorraine, devait comparaître par voie de sommation mercredi au palais de justice de Saint-Jérôme, mais il ne s'est pas présenté en cour. Un juge a alors lancé un mandat contre lui qui n'a toutefois pas été exécuté. Son nom a en effet été ajouté au rôle de la salle des comparutions jeudi et il a été formellement accusé. Jean Pascal a plaidé non coupable. Son nouvel avocat, Me Olivier Morin, s'est refusé à tout commentaire sur le dossier à la demande de son client. La cause a été reportée au 1er septembre prochain.

Les actes pour lesquels Pascal est accusé n'ont rien à voir avec des événements survenus chez lui en janvier 2014. À cette époque, des allégations de crimes à caractère sexuel présumément commis contre une jeune femme qui participait à une fête chez le boxeur avaient circulé. Mais après avoir analysé le dossier de l'enquête menée par la Régie de police Thérèse-De Blainville, le DPCP n'avait pas autorisé d'accusation contre Jean Pascal qui avait qualifié lui-même toute cette affaire de « bullshit ».

La dernière fois que le boxeur est monté sur le ring est le 3 juin dernier, alors qu'il a subi une défaite en 12 rounds contre le Colombien Eleider Álvarez.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer