Trois accusés de Magot-Mastiff plaident coupable

Trois individus arrêtés le 19 novembre 2015 dans le cadre de l'opération... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Trois individus arrêtés le 19 novembre 2015 dans le cadre de l'opération Magot-Mastiff qui a décapité le crime organisé montréalais ont plaidé coupable et ont reçu leur sentence, depuis le début de la semaine, au Palais de justice de Montréal.

Patrick Dubois... - image 1.0

Agrandir

Patrick Dubois

Samy Tamouro... - image 1.1

Agrandir

Samy Tamouro

Patrick Dubois, 49 ans, a plaidé coupable à des chefs de gangstérisme, complot de trafic de stupéfiants et possession d'argent criminellement obtenu; Samy Tamouro, 30 ans, a reconnu sa culpabilité à des accusations de gangstérisme et de possession d'argent criminellement obtenu, et Vincent Tremblay-Lanois, 36 ans, a plaidé coupable à des chefs de complot, trafic de stupéfiants et possession d'argent criminellement obtenu.

Dubois et Tremblay-Lanois ont été condamnés à 30 mois et Tamouro, à 18 mois, mais en soustrayant la période de détention préventive, qui est calculée en temps et demi, il ne leur restait qu'une journée à purger lorsqu'ils ont plaidé coupable.

Vincent Tremblay-Lanois... - image 2.0

Agrandir

Vincent Tremblay-Lanois

Croisement

Magot-Mastiff est le jumelage de deux enquêtes policières menées par les escouades régionales mixtes (ERM) de la Sûreté du Québec de 2013 à 2015 ; la première visait des chefs présumés du crime organisé alors que la seconde ciblait des individus impliqués dans le trafic de stupéfiants dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal. En cours de route, les enquêteurs des deux projets se sont rendus compte que les mêmes individus revenaient dans les deux volets, que certains d'entre eux recevaient des profits de la vente de stupéfiants dans Hochelaga-Maisonneuve, et ils ont fusionné leurs efforts.

Durant l'enquête Mastiff, les policiers ont pu compter sur un membre du réseau de trafic de stupéfiants devenu agent civil d'infiltration. Une fois la frappe policière effectuée, le chef du réseau, dont on doit taire le nom, est lui même devenu délateur.

Les trois accusés qui viennent d'être condamnés ont été arrêtés dans le volet Mastiff.

Patrick Dubois était l'un des bras-droits et un proche du chef de réseau. Il recueillait l'argent, distribuait les payes et s'assurait que les dépôts étaient faits. Il a été actif de janvier 2013 à février 2015, jusqu'à ce que les policiers perquisitionnent chez lui et que l'organisation l'écarte, pour diminuer la chaleur policière.

Tremblay-Lanois était responsable de la transformation de cocaïne en crack pour le réseau actif dans Hochelaga-Maisonneuve alors que Tamouro était un associé du chef de l'organisation devenu délateur, et percevait des redevances même s'il était détenu pour un autre dossier. Selon la preuve, il aurait reçu près de 10 000$ entre les premier et 29 août 2014.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer