Nouvelle saisie de cocaïne à Montréal

Une saisie de 57 kilogrammes de cocaïne découverts... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Une saisie de 57 kilogrammes de cocaïne découverts à la mi-janvier dans le Port de Montréal a été annoncé ce matin.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

L'Agence des Services frontaliers du Canada a annoncé ce matin une saisie de 57 kilogrammes de cocaïne découverts à la mi-janvier, dans le Port de Montréal. La drogue, arrivée dans un conteneur de 40 pieds en provenance de Trinidad et Tobago, était dissimulée dans une pièce de métal circulaire servant de raccord de tuyaux industriels importés au Canada.

Le conteneur, qui renfermait une douzaine de paquets de tuyaux et de valves industrielles, avait été ciblé pour une inspection plus approfondie.

«Nous avons jugé que cette cargaison devait être examinée avec davantage d'attention. Nous avons passé les tuyaux et constaté la présence de masses», explique Jacqueline Roby, porte-parole de l'agence.

Les douaniers ont utilisé des outils spécialisés pour scier le tuyau et ont trouvé, dans une paroi intérieure de celui-ci, les kilogrammes de cocaïne emballés séparément.

C'est parce que la Gendarmerie Royale du Canada en Ontario, division de Toronto, faisait enquête sur cette importation, et que celle-ci serait terminée, que l'Agence des Services frontaliers a décidé de médiatiser la saisie. Vraisemblablement la drogue n'était pas destinée au marché montréalais et québécois. Un kg de cocaïne se transige actuellement 50 000$ ; la valeur de la cocaïne saisie s'élèverait à environ 2 millions.

À la fin juin, les agents des Services frontaliers ont découvert 372 kg de cocaïne, évalués à 18 millions, dans des bobines métalliques fabriquées en Argentine et arrivées par un bateau en provenance du Mexique. La GRC enquête et personne n'a été arrêté.

Il y a deux semaines, 80 kg de cocaïne ont été découverts par hasard dans un conteneur rempli de sacs de café, dans la cour d'une compagnie de transport du secteur LaSalle. Selon nos informations, cette cargaison n'était pas destinée au marché montréalais et devait être acheminée vers la Colombie-Britannique. C'est visiblement ce qui a fait dire aux responsables de la police que les trafiquants auraient rencontré un problème durant le trajet de la drogue, lors de l'une des étapes du transport.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer