Un entrepreneur de Saint-Jean-sur-Richelieu accusé de trucage d'offres

L'enquête a été menée de concert avec la... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'enquête a été menée de concert avec la Sûreté du Québec.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Sioui
La Presse

Le Bureau de la concurrence a déposé mardi des accusations criminelles contre Serge Frégeau et l'entreprise B. Frégeau et fils, soupçonnés d'avoir truqué des appels d'offres d'une valeur de près de 2,5 millions de dollars.

Les faits reprochés concernent deux appels d'offres qui ont été lancés entre janvier 2008 et décembre 2009 pour un projet de réfection d'infrastructure et pour la construction d'un bassin de rétention d'eau à Saint-Jean-sur-Richelieu. Les accusations ont été déposées à la suite d'une enquête menée conjointement par la Sûreté du Québec et le Bureau de la concurrence.

La mise en accusation de Serge Frégeau et de l'entreprise B. Frégeau et fils est liée à un dossier plus large, qui a notamment mené au dépôt de 77 chefs d'accusation visant 11 personnes et 9 entreprises de l'industrie de la construction en juin 2012. À l'époque, le coup de filet mené par le Bureau de la concurrence et l'Unité permanente anticorruption avait permis d'exposer un système de collusion implanté dans la région de Saint-Jean-sur-Richelieu. La valeur des contrats qui auraient été truqués avait alors été estimée à 21 millions de dollars.

Toujours dans le cadre de cette enquête, Alain Courville et Construction Beaudin & Courville inc. ont été accusés en janvier de truquage d'offres.

Les accusations déposées contre Serge Frégeau et l'entreprise B. Frégeau et fils inc. marquent donc la troisième étape de l'enquête.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer