Les membres de Lev Tahor ne pourront faire appel

La Cour supérieure du Québec a refusé à la secte Lev Tahor le droit d'en... (Photo archives Toronto Star)

Agrandir

Photo archives Toronto Star

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Annabelle Blais
La Presse

La Cour supérieure du Québec a refusé à la secte Lev Tahor le droit d'en appeler de la décision qui confirme que la Cour du Québec a bel et bien juridiction sur les 14 enfants de ces trois familles de cette communauté. Ceux-ci ont fui en Ontario en novembre dernier.

Ce jugement, au Palais de Justice de Saint-Jérôme vendredi, est donc favorable au centre jeunesse des Laurentides.

« Le directeur [Denis Baraby] est heureux de cette décision et il est surtout impatient de savoir quelle sera la suite des choses avec la Cour de l'Ontario», a dit Isabelle Dugré, responsable des communications du centre.

Le 3 février dernier, la cour ontarienne a confirmé la décision de la Cour du Québec qui exigeait que les enfants soient placés en famille d'accueil « sur le champ ».

Les parents bénéficient toutefois d'un sursis de 30 jours pour leur permettre d'en appeler de la décision. Ces familles font partie de la communauté Lev Tahor qui a quitté Sainte-Agathe-des-Monts dans la nuit du 18 novembre pour s'installer à Chatham en Ontario.

En 2013, la direction de la protection de la jeunesse des Laurentides a reçu un signalement concernant les enfants de cette communauté. La DPJ effectuait un suivi auprès d'eux jusqu'à leur départ.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer