Saisie de matériel pour imprimer de faux billets US

Recherchés depuis 2012, du papier d'une rare qualité et une presse «off-set»... (PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK)

Agrandir

PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
TROIS-RIVIÈRES

Recherchés depuis 2012, du papier d'une rare qualité et une presse «off-set» destinés à imprimer de faux billets américains ont été retracés à Trois-Rivières.

La Gendarmerie royale du Canada et les services secrets américains ont confirmé vendredi avoir retrouvé cet appareil qui fabriquait de faux billets de 20 $ US. Ils ont aussi pu mettre la main sur une quantité importante de papier qui aurait pu permettre aux faussaires de produire de 40 à 200 millions $ US.

Le caporal Daniel Michaud, coordonnateur de l'équipe intégrée de lutte à la contrefaçon à la GRC, confirme que ces éléments étaient activement recherchés.

Cette presse de type «offset», utilisée par des professionnels de l'imprimerie, n'avait pas été découverte dans les six perquisitions menées en 2012 dans les régions de Trois-Rivières et de Drummondville. Ces frappes s'étaient traduites par l'arrestation de quatre personnes accusées de possession, mise en circulation et fabrication d'argent contrefait distribué partout dans le monde.

Fait particulier, les faux billets produits par ce réseau n'avaient pas de numéros de série séquentiels, ce qui les rendait encore plus discrets.

À l'époque, les policiers avaient localisé un laboratoire utilisé pour la finition des billets contrefaits. On y imprimait notamment les numéros de série et y manipulait les éléments holographiques. Il ne manquait que la presse «offset» et le papier.

Selon la GRC, les billets étaient d'une rare qualité et pratiquement indétectables à l'oeil nu. Le papier utilisé était fabriqué avec un filigrane de Jackson et une bande verticale ombrée imitant le fil sécuritaire des billets authentiques.

«Le papier avait été commandé et fait sur mesure. On y avait inséré des éléments de sécurité comme une image fantôme et ce qu'on appelle des «fils de sécurité'», a indiqué le caporal Michaud.

Ces faux billets étaient vendus au prix de 30 $ CAN pour 100 $ US.

Aucune nouvelle arrestation n'a été effectuée en lien avec cette saisie, mais l'enquête se poursuit.

La GRC n'a pas précisé dans quelles circonstances ce papier et cette presse «off-set» ont été retrouvés.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer