Un homme reconnaît avoir tué son vieil amant

C'était le 10 décembre 2012 et ils avaient bu. Une querelle au sujet d'un appel... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

C'était le 10 décembre 2012 et ils avaient bu. Une querelle au sujet d'un appel téléphonique à faire a dégénéré en bagarre. Le plus jeune a eu raison du plus vieux.

Luc Fournier, 35 ans, a étranglé son amant, Bertrand Jutras, 73 ans, avec le fil du téléphone. Par la suite, M. Fournier a dormi six ou sept heures, avant de se rendre chez un ami. Il y a quelques jours, en lien avec cette affaire, M. Fournier a plaidé coupable à une accusation réduite d'homicide involontaire, en Cour supérieure à Montréal, et a écopé de 10 ans de prison.

Lors de la réponse à l'accusation, la procureure de la Couronne Carolyne Paquin a brièvement résumé les faits à l'intention de la juge Sophie Bourque. Elle a expliqué que c'était un appel à la police par le frère de l'accusé, le 14 décembre 2012, qui avait permis de découvrir le corps dans son logement de Pointe-aux-Trembles.

M. Jutras gisait sur le sol, couché sur le dos. Il semblait avoir des coupures au front et à la poitrine. Il y avait du sang sur son visage et sur sa poitrine. Dans le logement, il y avait des signes de bagarre, et le cordon de téléphone avait été arraché du mur.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer