Une femme meurt écrasée par un bloc de béton

La femme du couple a connu une fin... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

La femme du couple a connu une fin tragique, hier soir, quand un bloc de béton s'est détaché du 18e étage d'un immeuble du centre-ville de Montréal pour terminer sa course sur la table où elle prenait place.

Photo: André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand deux amoureux sont entrés au bar à sushis où ils avaient fait une réservation, le serveur leur avait déjà assigné une place. Ils ont toutefois insisté pour s'asseoir à la table du coin, à côté de la fenêtre. Un choix qui s'est avéré fatal.

La femme du couple a connu une fin tragique, hier soir, quand un bloc de béton s'est détaché du 18e étage d'un immeuble du centre-ville de Montréal pour terminer sa course sur la table où elle prenait place. La victime, âgée de 33 ans, est morte sur le coup.

Le drame est survenu peu avant 18h à l'hôtel Residence Inn Marriott, rue Peel, entre l'avenue De Maisonneuve et la rue Sherbrooke. La victime et son conjoint, aussi âgé de 33 ans, soupaient au bar à sushis Mikasa, situé au rez-de-chaussée de l'immeuble de 21 étages. Un souper pour souligner l'anniversaire, lundi prochain, de la femme selon ce qu'a rapporté le quotidien The Gazette.

Le morceau de béton (un bloc d'environ 1,5 m de hauteur par 50 cm de largeur et 20 cm d'épaisseur) s'est détaché de la façade de l'immeuble, a chuté d'une soixantaine de mètres et traversé la verrière qui surplombait le restaurant.

«Le bloc a dû tomber directement sur sa tête», a dit Justine Lafon, qui est arrivée sur les lieux quelques minutes après le drame. La victime était dans un piètre état, son corps meurtri affichant de multiples fractures ouvertes.

«Le morceau de béton a dû arriver avec une telle vitesse...» a laissé tomber Sandra Benaim, rencontrée sur les lieux. La dame, qui travaille au centre sportif juste en face, croyait qu'un accident de voiture venait de se produire tant le bloc a fait du fracas en traversant la verrière.

Le conjoint, qui a été blessé à une main, a subi un important choc nerveux. L'homme a été conduit à l'hôpital où il séjournait toujours en fin de soirée. Les médecins songeaient à lui amputer des doigts, a précisé Olivier Lapointe, porte-parole de la police de Montréal.

«Il criait à sa conjointe «stay with me», «stay with me» (reste avec moi), a poursuivi Mme Lafon, les mains tremblantes. Il appelait les secours, l'air complètement démuni.» Pendant ce temps, la vingtaine de clients présents et les sept employés du restaurant Mikasa sortaient en courant, paniqués.

«Le garçon de table, qui servait le couple à l'occasion, m'a dit que l'homme songeait à la demander en mariage», a ajouté Justine Lafon.

Le serveur en question a été reconduit chez lui par un autre employé après avoir été interrogé par les policiers. «Il était également en état de choc», a indiqué Luong Truc, le gérant du restaurant, rencontré en fin de soirée à l'arrière de l'établissement.

«Je suis tellement désolé pour la dame», a ajouté Luong Truc, soulignant qu'il n'avait jamais eu de problèmes avec l'immeuble, bien entretenu, semble-t-il. «La pauvre, elle voulait cette place-là. La pauvre», a-t-il répété.

Les responsables de l'hôtel Residence Inn Marriott ont refusé de commenter le drame, hier. «Nous commenterons plus tard», a répondu le réceptionniste, joint à de multiples reprises.

Accidentel

Les enquêteurs de la police de Montréal ont interrogé de nombreux témoins et inspecté l'endroit d'où le bloc est tombé. «Il semble que personne n'ait détaché volontairement le bloc de béton», a indiqué en fin de soirée Olivier Lapointe, de la police de Montréal. L'incident serait de nature purement accidentelle.

Le coroner Jacques Ramsay est arrivé sur les lieux en milieu de soirée pour débuter son investigation. Vers 21h, des employés de la morgue sont venus pour emporter le corps.

La rue Peel est demeurée fermée entre le boulebard De Maisonneuve et la rue Sherbrooke et risquait de l'être jusqu'à aujourd'hui. Des ingénieurs de la Ville de Montréal doivent inspecter l'immeuble pour s'assurer qu'aucun autre bloc ne se détache.

Les clients de l'hôtel n'ont pas été évacués, mais devaient utiliser la porte arrière de l'hôtel jusqu'à la réouverture de la rue.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer