Mort de Tricia Boisvert: 14 ans de pénitencier pour Philippe Steele-Morin

Philippe Steele-Morin lors de son arrestation, en mars... (COURTOISIE, TVC Basse-Lièvre)

Agrandir

Philippe Steele-Morin lors de son arrestation, en mars 2014.

COURTOISIE, TVC Basse-Lièvre

L'Ontarien Philippe Steele-Morin a été condamné cet après-midi à une peine de 14 ans de pénitencier pour avoir causé la mort de la Montréalaise Tricia Boisvert, puis avoir caché son corps en Outaouais en janvier 2014. Accusé de meurtre non prémédité, l'homme de 34 ans a plaidé coupable en décembre dernier à une accusation réduite d'homicide involontaire et d'outrage à un cadavre.

Tricia Boisvert... (PHOTO COURTOISIE) - image 1.0

Agrandir

Tricia Boisvert

PHOTO COURTOISIE

La procureure de la Couronne Delphine Mauger réclamait une peine de pénitencier de 16 ans, alors que l'avocat de la défense Alan Guttman demandait une peine de 10 ans. Pour justifier sa décision, le juge Pierre Labrie a fait valoir les nombreux facteurs aggravants dans cette affaire, dont les antécédents criminels de l'accusé, les traces de violences sur le corps de la victime, une femme d'ailleurs intoxiquée, ainsi que le comportement de l'accusé après le crime. Toutefois, son geste n'était pas planifié. De plus, il a exprimé des remords, a ajouté le juge.

« Le jour où Tricia est morte, j'ai reçu une peine de mort. Je ne vois pas pourquoi Steele-Morin devrait purger une peine moins sévère. Il est un criminel vicieux et récidiviste », avait témoigné Janine Charlton, la mère de la victime, pendant les observations sur la peine le mois dernier. Elle avait souhaité à l'accusé de « pourrir en enfer ».

Philippe Steele-Morin a reconnu avoir causé la mort de son amie de 36 ans en l'étranglant avec ses mains, le 17 janvier 2014, à Montréal. Recherché par la police ontarienne, il s'était rendu chez elle, la veille, pour se cacher. En soirée, les deux amis ont bu une quantité importante d'alcool chez elle, puis dans un bar. La victime avait consommé du speed. De retour dans l'appartement, Philippe Steele-Morin s'est endormi, et s'est réveillé avec son amie au-dessus de lui. Il l'a frappé au visage, puis a perdu connaissance, selon le résumé conjoint des faits.

Tricia Boisvert a été étranglée pendant au moins 15 secondes, selon un expert. En panique, Philippe Steele-Morin a demandé l'aide d'une résidante d'Ottawa pour l'aider à transporter le cadavre. L'accusé a même suggéré de découper le corps et de le jeter dans le fleuve, mais un ami, James Boucher, a offert de le cacher sur sa terre familiale. Le corps a été retrouvé le 23 janvier, tandis que les accusés ont été arrêtés en mars 2014.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer