Magot-Mastiff: deux accusés plaident coupables

Deux hommes au «bas de la pyramide» d'une prospère cellule de trafic de cocaïne... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux hommes au «bas de la pyramide» d'une prospère cellule de trafic de cocaïne du quartier Hochelaga-Maisonneuve devront purger une peine dans la collectivité. Arrêté dans l'opération Magot-Mastiff qui a décapité le crime organisé montréalais en novembre 2015, Robert Blais avait un «rôle limité» dans le complot.

Robert Blais était le chauffeur et assistant de... (Photo Bernard Brault, archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Robert Blais était le chauffeur et assistant de José McCarthy (notre photo), l'une des têtes dirigeantes de cette cellule de trafic de stupéfiants qui se concentrait sur la vente de cocaïne.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

L'homme de 48 ans a plaidé coupable mardi à deux chefs de complot de trafic de stupéfiants et de possession simple de 65 comprimés de MDMA retrouvés chez lui. Il a écopé d'une peine de 18 mois à purger dans la collectivité, dont les six premiers mois assignés à résidence.

Robert Blais était le chauffeur et assistant de José McCarthy, l'une des têtes dirigeantes de cette cellule de trafic de stupéfiants qui se concentrait sur la vente de cocaïne. Ce dernier s'est vu imposer une peine de 54 mois en septembre dernier pour des accusations de gangstérisme, de trafic de stupéfiants, de complot et de recel. Les membres de la cellule avaient été piégés par un agent d'infiltration de la police. Plus d'un million de dollars a changé de main entre les accusés pendant la durée de l'enquête.

Néanmoins, Robert Blais a joué un rôle plus important avant son arrestation. Il avait été désigné «gardien de la comptabilité» par les dirigeants de la cellule à la suite de l'arrestation du dirigeant Patrick Corbeil. «Il a été convenu que M. Blais, en retrait, allait recevoir une copie conforme de la comptabilité de l'organisation», a indiqué le procureur de la Couronne Bruno Ménard dans le résumé des faits.

Un autre coaccusé dans le volet Mastiff de l'opération, François Desjardins, 42 ans, a plaidé coupable mardi à une accusation de recel. Il a reçu une peine de 12 mois de détention dans la collectivité.

Les deux chefs présumés de la mafia montréalaise en octobre 2015 selon la police, Leonardo Rizzuto et Stefano Sollecito, pour leur part, ont été arrêtés dans la phase Magot de l'enquête. Ils subiront un procès séparé dans les prochains mois.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer