Faubourg Contrecoeur: Zampino «content» d'enfin donner sa version des faits

Frank Zampino, ex-président du comité exécutif de la Ville... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Frank Zampino, ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Frank Zampino «attendait ce jour» depuis sa mise en accusation pour fraude, complot et abus de confiance il y a cinq ans. «Je suis content d'avoir la chance de parler aujourd'hui», a-t-il dit. Au second jour de son témoignage, l'ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal a martelé que le terrain au coeur du procès Contrecoeur avait été vendu au «juste prix du marché».

Le bras immobilier de la métropole, la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), a vendu ce terrain pour 4,4 millions de dollars à Constructions Frank Catania en 2007 pour bâtir le quartier du Faubourg Contrecoeur. Selon Frank Zampino, le terrain valait bel et bien 4,4 millions, puisqu'il n'avait pas encore été décontaminé.  Il est «vraiment trompeur» de dire que le terrain valait environ 20 millions, a-t-il ajouté. «C'est comme comparer des pommes et des oranges», a-t-il répété.

L'ancien bras droit du maire Gérald Tremblay de 2002 à 2008 s'est dit «content» mercredi d'avoir justement l'occasion de se prononcer l'écart entre les deux montants. «Je n'avais pas parlé depuis que les accusations ont été déposées contre moi il y a cinq ans, et j'attendais ce jour. Ces choses qui ont été mentionnées sans cesse... et essentiellement ça me blesse que nous associons ces deux choses [montants], quand une n'a rien à voir avec l'autre», a-t-il témoigné, s'excusant ensuite au juge Yvan Poulin d'avoir «dévié» du sujet.

L'essentiel de son témoignage mercredi s'est toutefois concentré sur différentes rencontres avec des membres du comité exécutif et de la SHDM, dont Martial Fillion, le grand patron de la SHDM décédé en 2013 sans être jugé, concernant la vente du terrain de la Ville de Montréal à la société paramunicipale. Le témoin n'a donc pas encore abordé précisément les évènements au coeur du procès, soit la vente du terrain du Faubourg Contrecoeur à l'entreprise Catania. Selon la Couronne, les coaccusés ont comploté pour vendre le terrain moins cher que sa valeur réelle.

Les cinq coaccusés de Frank Zampino étaient présents mercredi. Il s'agit de l'entrepreneur Paolo Catania et de ses anciens employés Pasquale Fedele, Pascal Patrice, Martin D'Aoust, et André Fortin. L'entreprise Constructions Frank Catania et associés est également citée à procès. Premier témoin appelé par la défense, Frank Zampino poursuit son témoignage aujourd'hui. Le procès s'est amorcé il y a un an et demi, mais a été interrompu par de nombreuses requêtes.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer