Laval: trois co-accusés de Gilles Vaillancourt plaident coupable

Jocelyn Dufresne... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Jocelyn Dufresne

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près de quatre ans après leur arrestation, trois co-accusés de l'ancien maire de Laval Gilles Vaillancourt ont plaidé coupable ce matin à une série d'accusations criminelles liés au système de corruption et collusion qui régissait l'octroi des contrats publics dans l'île Jésus entre 1996 et 2010.

Claude De Guise... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Claude De Guise

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Claude De Guise, ancien directeur de l'ingénierie de la Ville de Laval, Jocelyn Dufresne, ancien entrepreneur spécialisé dans l'asphaltage, et Marc Lefrançois, ex-dirigeant de l'entreprise Poly Excavation, se sont reconnus coupables de complot, fraude à l'endroit de la Ville de Laval et corruption dans les affaires municipales.

Selon un exposé conjoint des faits déposé à la cour, De Guise n'était pas celui qui désignait quelle firme allait remporter les appels d'offres truqués. Mais il avait la charge de contacter le gagnant et de lui fournir la liste des autres entreprises qui étaient venues chercher les documents d'appels d'offre, afin que des soumissions bidons puissent être arrangées pour donner l'illusion d'une vraie concurrence.

M. De Guise a aussi reconnu avoir eu connaissance d'une ristourne de 2% qui devait être versée en pots de vins par les firmes impliquées. Il remettait une liste de firmes gagnantes aux «collecteurs» qui devaient aller chercher l'argent.

Il a aussi reconnu avoir lui-même bénéficié d'avantages offerts par les entrepreneurs qui participaient au système.

Les représentations sur sentence auront lieu le 11 juillet dans son cas, mais la Couronne et la défense se sont déjà entendus pour proposer au juge une sentence de 30 mois de pénitencier.

En décembre dernier, Gilles Vaillancourt avait été condamné à six ans de pénitencier.

Plusieurs accusés sont toujours en attente de leur procès dans cette affaire qui découle d'une enquête de l'Unité permanente anticorruption (UPAC).




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer