Piratage informatique de Yahoo: un Canadien de retour en cour

Karim Baratov... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE/INSTAGRAM)

Agrandir

Karim Baratov

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE/INSTAGRAM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'enquête sur remise en liberté de Karim Baratov, ce Canadien accusé du piratage monstre des courriels de Yahoo, a débuté à Hamilton.

Le jeune homme de 22 ans, originaire du Kazakhstan, a été arrêté le 14 mars dernier dans la ville d'Ancaster, en Ontario, en vertu de la Loi sur l'extradition.

Dans des documents présentés en cour, les autorités américaines demandent que le Canadien demeure détenu puisqu'il présente un « important risque de fuite », en raison notamment de ses liens présumés avec des agents du renseignement russe.

L'avocat du jeune Canadien, Amedeo Dicarlo, argue que les allégations contre son client sont non fondées. Il affirme qu'il contestera la demande d'extradition vers les États-Unis et demandera que le jeune homme soit relâché.

Avant l'audience, mercredi, Me DiCarlo a expliqué que des mesures ont été prises pour s'assurer que son client ne fasse pas faux bond s'il est relâché. Ses parents ont accepté d'agir comme garants, a-t-il annoncé.

Les autorités américaines ont déposé des accusations de piratage informatique et d'espionnage économique contre Karim Baratov et trois autres personnes. Elles avancent que deux des trois autres suspects sont des officiers des Services fédéraux de sécurité - les services secrets russes.

Les autorités américaines soutiennent que Karim Baratov a les moyens financiers de fuir le Canada et les habiletés techniques nécessaires pour détruire les preuves liées à ses activités présumées.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer