Michael Applebaum ne fera pas appel de sa condamnation

Michael Applebaum... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND. LA PRESSE)

Agrandir

Michael Applebaum

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND. LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ex-maire de Montréal par intérim Michael Applebaum ne fera pas appel du verdict de culpabilité rendu à son égard, il y a un mois. M. Applebaum avait jusqu'à aujourd'hui pour présenter sa requête et il ne l'a pas fait.

Le 26 janvier, au terme de son procès, M. Applebaum avait été déclaré coupable de complot, fraude contre le gouvernement, corruption et abus de confiance, en lien avec des pots de vin évalués à environ 50 000 $, entre 2007 et 2010.

C'est l'attaché politique de M. Applebaum, Hugo Tremblay, qui demandait les sommes aux promoteurs, en échange d'un coup de pouce pour faire cheminer leur dossier à la Ville. La preuve est à l'effet que c'est arrivé dans le cas de deux dossiers : un de projet immobilier dans Côte-des-Neiges, et un pour l'administration di complexe aquatique de Notre-Dame-de-Grâce.

Selon le témoignage de M. Tremblay, il partageait ensuite les sommes avec M. Applebaum. Ce dernier aurait reçu environ 30 000 $. M. Tremblay a raconté que c'est M. Applebaum qui lui avait montré à faire le «fling flang.»

Applebaum doit connaître sa peine le 30 mars. La Couronne a suggéré deux ans de prison, tandis que son avocat, suggère une peine plus légère.

M. Applebaum a été conseiller de l'arrondissement Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce, avant de devenir maire d'arrondissement, puis maire de la Ville par intérim. Il n'a été en poste que sept mois, puisqu'il a été arrêté pour la présente affaire, en 2013.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer