Procès de Juan Palma: le corps de sa conjointe dans sa penderie

Juan Fermin Palma est accusé du meurtre prémédité... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Juan Fermin Palma est accusé du meurtre prémédité de Pamela Jean.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pamela Jean avait 15 ans quand elle a commencé à sortir avec Juan Fermin Palma, de cinq ans son aîné. À 16 ans elle était enceinte. À 17 ans, elle a eu leur fils, et à 27 ans, elle a été tuée par M. Palma.

C'est ce que la procureure de la Couronne Catherine Perreault a fait valoir lundi matin, alors qu'elle résumait au bénéfice du jury, la preuve qu'elle entend faire au procès de Juan Fermin Palma. L'homme de 36 ans est accusé du meurtre prémédité de Pamela Jean, qui fut sa conjointe pendant 12 ans. « Douze ans de hauts et de bas, comme n'importe quel couple », a résumé Me Perreault, avant de signaler que vers la fin, il y avait eu des épisodes de violence, de jalousie et de possessivité. Le corps de Pamela Jean a été découvert le 4 janvier 2013, dans la penderie du logement où M. Palma demeurait, à Montréal-Nord. Elle avait été vue vivante pour la dernière fois le 29 décembre.

Selon le récit de Me Perreault, le couple battait de l'aile. En décembre 2012, Mme Jean voulait se séparer, bien qu'elle ait confié à plusieurs personnes qu'elle aimait encore son conjoint. Mais elle était « tannée qu'il ne travaille pas et qu'il la harcèle sans cesse pour avoir de l'argent », au point d'en être violent. De son côté, M. Palma disait que si Mme Jean le quittait, il la tuerait.

Juste avant les Fêtes, Mme Jean a eu un amant d'un soir. Le 23 décembre, elle a rompu avec M. Palma. Ce dernier a mal pris la séparation. Il était déprimé, humilié et en colère. Il a appelé Mme Jean, et a réussi à la convaincre de le revoir. Il est allé la rejoindre chez ses parents, à Longueuil, où elle demeurait avec leur fils. Mais la rencontre s'est mal passée, au point où la mère de Mme Jean a défoncé la porte de chambre de sa fille, parce que cette dernière appelait à l'aide. M. Palma a été mis à la porte. Mais le lendemain, il a convaincu Mme Jean de lui donner une dernière chance. Du 25 au 29 décembre, ils ont été ensemble. Le dernier soir, ils sont sortis dans les bars, et ont été vus en train de se quereller. Après cette date, Pamela Jean n'est pas réapparue.

La famille de Mme Jean l'a cherchée, et une enquête policière a été ouverte. Le corps de la jeune femme a été trouvé le 4 janvier, chez l'accusé. Le corps vêtu de Mme Jean se trouvait dans la garde-robe située sous les escaliers menant au sous-sol, juste à côté de la chambre de l'accusé.

Ce procès présidé par le juge Éric Downs devrait durer plusieurs semaines. L'accusé est défendu par Me James Dawson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer