Agression sexuelle: Gilles Deguire ira en procès

L'avocat Alexandre Bergevin (en avant-plan à droite) représente... (PHOTO Martin Chamberland, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'avocat Alexandre Bergevin (en avant-plan à droite) représente Gilles Deguire dans son procès. Cette photo a été prise fin janvier 2016.

PHOTO Martin Chamberland, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Accusé d'agression sexuelle et d'attouchements sur une personne de moins de 16 ans, l'ex-maire ‎de Montréal-Nord Gilles Deguire a renoncé à son enquête préliminaire ce matin. L'accusé a demandé un procès devant juge seul.

Sa victime alléguée n'aura donc pas à témoigner aujourd'hui. « On a une jeune victime qui a hâte que tout ça soit derrière elle », a déclaré à la sortie de l'audience, Me Louise Blais, de la Couronne. « Si elle témoigne juste une fois, ce sera plus facile pour elle. »

La couronne et la défense ont indiqué que le procès devrait durer environ quatre jours. La date du procès sera fixée le 7 novembre.

Policier durant 30 ans, Gilles Deguire a été élu maire de Montréal-Nord en 2009. Il a démissionné de son poste le 6 janvier dernier après avoir fait l'objet d'une enquête criminelle. Le 20 janvier, il a formellement été accusé d'agression sexuelle et d'attouchements sexuels sur un enfant de moins de 16 ans.

Les faits reprochés ont eu lieu entre le 1er décembre 2013 et le 23 octobre 2015 à Montréal et ailleurs au Québec.

M. Deguire a quitté le palais de justice de Montréal ce matin sans faire de commentaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer