Maxime Roussy va mieux: suite du procès à l'automne

Maxime Roussy... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Maxime Roussy

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'écrivain Maxime Roussy était de retour en Cour du Québec ce matin, pour expliquer pourquoi il ne s'est pas présenté pour la suite de son procès, la semaine dernière.

On savait déjà que son absence était due au fait qu'il était allé à l'hôpital Sacré-Coeur. Ce matin, l'homme de 40 ans a été appelé à la barre et a répondu aux questions de la procureure de la Couronne Caroline Dulong. M. Roussy a indiqué qu'il avait un diagnostic d'agoraphobie depuis 2011, et un trouble d'adaptation avec humeur dépressive depuis novembre dernier. Il est sujet aussi à des crises de panique et des crises suicidaires. Le procès augmente son anxiété. 

M. Roussy, auteur du Blogue de Namasté et la série Pakkal, est jugé sous des accusations de leurre sur internet et d'agression sexuelle envers une adolescente qui était aussi une admiratrice. Les faits reprochés se seraient déroulés entre 2006 et 2010. Son procès se déroule par à coups depuis le printemps. La semaine dernière, il devait procéder toute la semaine, mais a été interrompu parce que M. Roussy ne s'est pas présenté, le mercredi.

Me Dulong a beaucoup insisté pour que le procès se poursuivre pendant trois jours en juillet. M. Roussy, pour sa part, a fait valoir qu'il préférait que ce soit reporté à l'automne pour lui laisser le temps de se remettre. Il est possible qu'il change de médication prochainement. 

La juge Dominique Joly a finalement décidé de reporter la suite du procès à l'automne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer