Le garde du corps de Raynald Desjardins débouté en Cour d'appel

Jonathan Mignacca... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Jonathan Mignacca

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Condamné à sept ans de pénitencier pour avoir déchargé une arme à feu, le garde du corps de Raynald Desjardins, Jonathan Mignacca, a reçu une fin de non-recevoir de la Cour d'appel ce matin.

Le 16 septembre 2011, alors que son patron était la cible d'un tireur arrivé en motomarine en bordure de la rivière des Prairies à Laval, Mignacca a déchargé un pistolet en direction de l'intrus, sans l'atteindre. 

La Défense avait suggéré une peine d'environ deux ans et demi alors que la Poursuite avait réclamé une sentence de cinq ans. 

Mais le 19 juin 2015, le juge Gilles Garneau de la Cour du Québec a condamné Mignacca à sept ans de pénitencier, en lui reprochant certaines choses, notamment de ne pas avoir collaboré avec son agente de libération pour la confection d'un rapport présentenciel qui aurait permis au magistrat de mieux évaluer les chances de réinsertion sociale du condamné. 

« Le juge a imposé une peine certes sévère, mais elle n'est pas pour autant manifestement non indiquée. L'appelant n'a pas démontré que la peine rendue en est une qui se prête à l'intervention de la Cour », écrit le juge Jacques Dufresne de la Cour d'appel, à la fin de sa décision de 12 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer