Des parents en cour pour avoir traité leur fils malade avec des smoothies

Lorsque leur garçon est tombé malade, les parents... (Photos Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Lorsque leur garçon est tombé malade, les parents d'Ezekiel croyaient qu'il souffrait d'une laryngite. Ils lui ont donné des remèdes naturels et des smoothies maison.

Photos Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Delon Shurtz
La Presse Canadienne
LETHBRIDGE

Un jury en Alberta a entendu, mercredi, comment des parents ont donné à leur enfant malade des traitements homéopathiques pour guérir une méningite.

David Stephan, 32 ans, et sa femme Collet Stephan, 35 ans, ont plaidé non coupables à une accusation de ne pas avoir fourni les choses nécessaires à l'existence d'un enfant de moins de 16 ans. Le petit Ezekiel, 19 mois, est décédé en mars 2012.

Le procureur de la Couronne Clayton Giles a allégué que le couple, qui est propriétaire de la compagnie de suppléments alimentaires Truehope Nutritional Support, n'en a pas fait suffisamment pour soigner l'enfant.

Lorsque leur garçon est tombé malade, les parents d'Ezekiel croyaient qu'il souffrait d'une laryngite.

Ils lui ont donné des remèdes naturels et des smoothies maison contenant notamment du poivre, du gingembre, des oignons et du raifort.

Terrie Meynders, une infirmière qui est également une amie de la famille, a témoigné au procès qui se tient à Lethbridge.

Elle a raconté que Collet Stephan l'avait appelée pour qu'elle ausculte Ezekiel.

«Ce n'était pas clair à mes yeux qu'il était si sérieusement malade», a expliqué Mme Meynders, qui a toutefois recommandé aux parents d'aller consulter un médecin. Elle dit avoir d'ailleurs évoqué une possible méningite virale.

Le couple a plutôt décidé de consulter un naturopathe.

Au cours d'un entretien avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui a été enregistré le 15 mars 2012, Collet Stephan a dit que le corps d'Ezekiel était si raide qu'elle n'avait pas été en mesure de l'asseoir dans son siège d'auto. Le couple a plutôt installé un matelas à l'arrière de la voiture pour conduire le jeune enfant chez le naturopathe.

David Stephan a raconté à un représentant de la GRC qu'ils avaient prévu donner plus de remèdes naturels à Ezekiel. Ils s'étaient mis d'accord pour le conduire à l'hôpital si sa condition ne s'améliorait pas.

Le couple a déclaré qu'Ezekiel semblait bien répondre aux nouveaux traitements et qu'il était plus calme. Il aurait d'ailleurs passé une meilleure nuit que les précédentes à son retour à la maison.

Son état de santé s'est toutefois dégradé par la suite.

«D'un coup, sa respiration est devenue anormale», a rapporté sa mère à la GRC.

Les parents ont alors appelé le 911 et ont tenté de réanimer leur bébé pendant qu'une ambulance tentait de les rejoindre dans une communauté voisine. Au cours des manoeuvres de réanimation, l'enfant a arrêté de respirer à plusieurs reprises.

«Il était bleu au moment où nous avons atteint l'ambulance», a laissé tomber Collet Stephan à un agent de la GRC.

Après cinq jours à l'Hôpital pour enfants de l'Alberta, les médecins ont cessé de maintenir le jeune Ezekiel en vie artificiellement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer