Projet Faubourg Contrecoeur: le procès s'ouvre aujourd'hui

Frank Zampino, ancien président du comité exécutif de... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Frank Zampino, ancien président du comité exécutif de Montréal, fait partie des huit accusés.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est aujourd'hui que s'ouvre à Montréal le procès pour fraude, abus de confiance et complot concernant le projet immobilier Faubourg Contrecoeur. L'ancien président du comité exécutif de Montréal Frank Zampino, l'entrepreneur Paolo Catania et l'ancien collecteur de fonds politiques Bernard Trépanier sont parmi les huit accusés.

L'automne dernier, la Couronne prévoyait faire entendre le témoignage d'au moins 66 personnes pour étayer sa preuve. Les dédales de ce qui apparaît comme un stratagème ayant permis à l'entreprise Construction Frank Catania de décrocher le contrat de 300 millions de dollars seront exposés au cours des 52 jours d'audience prévus jusqu'au 29 avril prochain.

Le dossier est issu de l'enquête policière appelée Faufil, lancée en 2011. C'est toutefois en octobre 2008 que le scandale a éclaté sur la place publique grâce aux révélations de La Presse sur une vérification interne de la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) concernant des agissements de son directeur général - et ancien chef de cabinet du maire Gérald Tremblay - Martial Filion, dans la gestion du projet immobilier Faubourg Contrecoeur.

Informations privilégiées

Informations privilégiées transmises à un entrepreneur, achat d'un terrain à faible prix, comité de sélection sous influence, surévaluation des frais de décontamination, chèques signés sans autorisation, taux d'intérêt réduit et documents détruits: c'est le portrait qu'avait présenté l'enquêteuse principale au dossier, Isabelle Toupin, à la commission Charbonneau, en janvier 2013.

Un an plus tôt, l'Unité permanente anticorruption (UPAC) avait passé les menottes à Frank Zampino, qui aurait été la «tête dirigeante» du stratagème et qui aurait reçu des bénéfices. Huit autres personnes avaient été arrêtées: Martial Filion (qui est mort depuis), Paolo Catania, Bernard Trépanier, Daniel Gauthier de la firme d'urbanisme GGBB, Martin Daoust, Pasquale Fedele, André Fortin et Pascal Patrice, de Construction Frank Catania.

En 2014, Construction Frank Catania a procédé à la liquidation de tous ses actifs. La SHDM a ainsi reçu 7 millions en compensation après sept ans de litiges et de poursuites civiles liés au dossier Faubourg Contrecoeur.

Le Faubourg Contrecoeur est devenu un quartier résidentiel situé dans l'est de Montréal. À terme, ce projet comprendra plus de 1800 appartements et résidences.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer