Vol dans la voiture d'un commandant du SPVM: le suspect plaide coupable

Le vol était survenu alors que le commandant... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le vol était survenu alors que le commandant Patrice Vilceus assistait à une fête de Noël au centre-ville.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un voleur doit faire attention à ce qu'il vole, et à qui il le vole. Bouamrane Ahmed Fouatih l'a appris à ses dépens, après avoir volé un sac Rudsak dans une voiture stationnée au centre-ville, le 17 décembre dernier.

La voiture banalisée était celle d'un commandant du SPVM, et il y avait dans le sac une clé USB contenant de l'information sensible. L'affaire a fait grand bruit, et le mystérieux voleur est devenu la cible d'une chasse à l'homme. On craignait que la clé tombe dans de mauvaises mains. 

«Ça a été un tsunami pour lui», a illustré Alexandre Paradis, mercredi, en sortant de la salle d'audience où son client, Ahemd Fouatih, venait de plaider coupable pour des vols, dont celui dont il est question ici.

L'homme de 31 ans a écopé de sept mois de prison pour le tout.

Fête

Le vol était survenu alors que le commandant Patrice Vilceus assistait à une fête de Noël au centre-ville. Sa voiture était stationnée près du 2090 rue Union. En sortant, vers les 23h15, il avait constaté qu'une fenêtre de sa voiture avait été fracassée, et que son sac avait disparu. Une enquête a été ouverte.

Une caméra de surveillance avait capté le forfait, vers 22h35. Le procureur de la Couronne Éric Poudrier a expliqué que de l'information était parvenue à la police, à l'effet que le suspect pouvait être Ahmed Fouatih. Celui-ci a été mis sous surveillance et a finalement été arrêté le 14 janvier, aux galeries d'Anjou. Il était en possession d'un portefeuille qu'il venait de voler à une femme, dans l'heure précédente.

Ahmed Fouatih a offert une totale collaboration aux policiers par la suite, et le matériel a été retrouvé. 

Mercredi, l'homme de 31 ans a plaidé coupable à des accusations de vol et méfait pour le vol dans la voiture, de vol pour le portefeuille de la dame, ainsi que d'avoir volé une voiture dans le stationnement du bar de danseuses Solid Gold, en 2013. Il a également reconnu avoir conduit alors que cela lui était interdit, et a écopé d'une interdiction de conduire supplémentaire de deux ans.

Le juge Patrick Healy a entériné la suggestion commune des avocats, en ce qui concerne la peine.

Me Poudrier dit ignorer si la clé USB fait partie des objets retrouvés. 

Selon une information obtenue par La Presse, Ahmed Fouatih aurait passé avec succès un test de polygraphe au sujet de cette fameuse clé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer